Edito n°37 – Le président des impôts


À mourir de rire, si le sujet n’était pas des plus graves pour des millions de Français. On savait jusqu’à présent la classe politique en général, et nos dirigeants actuels en particulier, fervents adeptes des pratiques mises au point au début du siècle dernier par un apothicaire troyen devenu célèbre depuis : Émile Coué de la Châtaigneraie. Il est vrai qu’en politique, la “méthode Coué” dite de la suggestion positive, peut faire des merveilles et permettre bien des pirouettes intellectuelles et sémantiques.

Tant que le poids de la sphère publique sera aussi lourd, la sphère privée ne sera que peau de chagrin en France.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ