Mise à jour du 19 mai 2020 : suite au premier week-end de déconfinement et aux pratiques observées, la Préfecture de Haute-Savoie annonce que le préfet a pris un nouvel arrêté pour rappeler que seules les pratiques sportives étaient autorisées (baignade loisir, pique-nique ou bronzette sur les plages restent donc bien interdits) ainsi que pour interdire les boissons alcoolisées au bord du lac. Elle annonce que «des contrôles sur les plages seront menés et renforcés pendant le week-end de l’Ascension».

Alors que les premières informations communiquées sur le sujet en fin de semaine dernière [lire notre article du 11 mai] laissaient penser que les activités nautiques sportives (paddle, natation, kayak…) seraient interdites jusqu’au 2 juin au moins, la préfecture de Haute-Savoie a semble-t-il donné quelques coups de pagaie en arrière :

les activités de loisirs (baignade « plan-plan », plage, navigation de plaisance…) demeureront bien interdites encore, au moins, quelques semaines. En revanche, les pratiques sportives, elles, sont autorisées dès aujourd’hui, confirme un communiqué des services de l’Etat.

Mais à condition de respecter les gestes barrière adaptés : écart d’au moins 5 mètres entre les pratiquants et même 10 mètres lors d’une pratique «intense».

Ainsi, explique la préfecture de Haute-Savoie, «jusqu’au 2 juin, l’accès au lac d’Annecy et à ses plages, la baignade, les activités nautiques et de plaisance sont interdits, à l’exception, et sous réserve de l’application des mesures de distanciation physique (1 mètre minimum entre 2 personnes) et des gestes barrière, des activités suivantes :

Sont autorisées :

– la pratique des activités nautiques et aquatiques à caractère sportif (navigation des bateaux à voile ; pratique individuelle du canoë, du kayak et de l’aviron ; du stand up paddle ; de la nage en eau libre ; de la plongée subaquatique, exclusivement à partir des bases nautiques, des clubs concernés et des pontons d’accès public, et sans donner lieu à aucun rassemblement sur les plages ni sur les pontons ou à la baignade de loisir,

– la pratique des activités nautiques de loisir (pêche depuis une embarcation ou du bord du lac, navigation des pédalos, navigation des bateaux de plaisance et des bateaux à passagers)»

La préfecture, qui souligne que « ces dispositions provisoires sont prises à la demande des maires des huit communes du lac d’Annecy », insite sur trois points. D’abord, il ne s’agit que de dispositions jusqu’au 2 juin : de nouvelles mesures (maintien, restrictions ou au contraire assouplissements) interviendront après cette date. Ensuite, il est toujours, pour le moment, « exclu de tolérer la baignade de loisir ou les regroupements sur les plages et les pontons autour du lac, en raison de la concentration massive qui en résulte et qui serait de nature à favoriser la propagation du virus entre les groupes. »

Enfin, des contrôles coordonnés entre police et gendarmerie nationale avec les polices municipales auront lieu et pourront donner lieu à verbalisation. Gare aux abus.