Liquidation judiciaire pour la Grande Traversée des Alpes

Liquidation judiciaire pour la Grande Traversée des Alpes

Confrontée à une baisse de ses ressources financières, l’association Grande Traversée des Alpes stoppe son activité après 48 années d’existence.

« Que l’itinérance touristique continue d’être une fête pour le plus grand nombre et un levier de développement au bénéfice des Alpes. » C’est ainsi que Guy Chaumereuil, le président de la Grande traversée des Alpes (GTA) clôt les 48 années d’histoire et d’engagement de l’association dont le tribunal de Grande Instance de Grenoble a prononcé la liquidation judiciaire le 2 mai 2019. La décision fait suite à une demande du conseil d’administration qui avait délibéré le 25 mars dernier

Remerciements et hommages

Dans un long communiqué diffusé le 6 mai 2019, dès la décision du tribunal connue,  Guy Chaumereuil remercie « les Pays de Savoie qui accueillaient le siège de la GTA depuis un peu plus d’un an et dont l’Assemblée nous aura, jusqu’au bout, témoigné de sa confiance ». Il rend aussi hommage à l’action des acteurs professionnels et bénévoles de l’itinérance touristique alpine. Et salue le travail des équipes qui se sont succédé au sein de l’association donnant à son action une reconnaissance nationale. Sur les 12 derniers mois, les départs sous diverses formes (non renouvellement de contrats à durée déterminée, licenciements…) ont fait tomber les  effectifs de 10 à 3 salariés.

17 millions d’euros de retombées directes

Les 5 grands itinéraires structurés, aménagés et animés par la GTA avec 100 offices du tourisme partenaires représentent 5000 km de sentiers, pistes, routes entre le Léman et la Méditerranée. Les retombées économiques générées par ce dispositif d’accueil de clientèles nationales et internationales sont estimées à 17 millions d’euros par an dont profitent, entre autres, les 400 professionnels de l’hébergement concernés. Un levier de développement pour les territoires de montagne qui nécessitait d’entretenir les itinéraires et services associés mais aussi d’innover sans cesse (systèmes de réservation, nouvelles pratiques… ).

Une baisse des aides publiques

Fondée en 1971, la GTA était financée par les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Sud, ses plus importants partenaires publics aux côtés des départements et de l’Etat. En décidant de se désengager, la région Sud a réduit de près de 300 000 euros le budget 2018 de l’association. La collectivité a par ailleurs réclamé le remboursement de 120 000 euros de subventions qu’elle jugeait trop perçues. La GTA qui contestait vigoureusement cette analyse n’est pas parvenue à trouver un nouveau modèle économique.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ