Miliboo gagne en rentabilité

par | 19 Jan 2017

La marque annécienne d’ameublement a réduit ses pertes sur le premier semestre et amélioré ses marges.

Après le succès remporté par son miroir connecté Ekko, au CES Innovation Award de Las Vegas, Miliboo poursuit sur sa lancée. Le spécialiste annécien du mobilier tendance boucle son premier semestre 2016-17 sur un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros, en progression de 17,3% par rapport à l’an passé. Le renouvellement de l’offre a permis d’accroître les volumes vendus et le panier moyen qui atteint désormais les 266 euros hors taxes soit une hausse de 41 euros en 12 mois.

Une envolée des ventes

En France, la progression des ventes (+16%) est largement liée aux transactions en ligne ainsi qu’au succès de la Milibootik parisienne, qui affiche une croissance à deux chiffres pour le deuxième semestre consécutif. L’international accélère de 24%, notamment en Espagne, Italie et Angleterre. A l’exception des dépenses marketing (+ 0,5 M€), les coûts restent maîtrisés grâce, entre autres, à une optimisation de l’offre produits et des prix d’achat. Ses capitaux propres atteignent 5,5 M€ pour une trésorerie nette de 2,7 M€.

Moins de pertes

La marge brute s’améliore de 6,7 points ce qui permet une baisse de la perte nette qui s’établit à 0,41 M€ au lieu de 0,9 M€ l’an passé. « Forts de ces résultats encourageants et d’une structure financière solide, nous abordons avec confiance la seconde moitié de l’exercice », commente Guillaume Lachenal, le pdg et cofondateur, avec Aline Buscemi, de Miliboo.

Cap sur l’Allemagne et les Pays-Bas

Les efforts engagés pour optimiser les coûts vont être maintenus au second semestre où des relais de croissance devront être trouvés sur deux zones à fort potentiel à l’international, en Allemagne et aux Pays-Bas. Créé en 2005, Miliboo vends plus de 2500 références sur son site internet  et dans sa Milibootik. La PME a réalisé en 2014-2015 un chiffre d’affaires de 14,2 M€ (85% en France) avec une cinquantaine de salariés répartis entre Paris (4), la Chine (8) et son siège de Chavanod (38).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

La santé des dirigeants en péril

L’observatoire Amarok a communiqué les résultats d’une nouvelle étude portant notamment sur le risque de burn-out des entrepreneurs. Depuis le début de la crise sani­taire, l’observatoire Amarok et le Labex...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest