Procomedic, en bonne posture

par | 12 Jan 2022

Spécialisée dans la conception et la fabrication de matériels de rééducation, Procomedic élargit ses gammes.

L’entreprise, dirigée par Frédéric Theviot, bénéficie du label « origine France garantie ». Crédit photo : SyB

Discrètement cachée dans un bâtiment sans charme de la zone d’activités d’Albens, Procomedic attend tranquillement que ses clients viennent à elle… et cela marche ! Leader française de la fabrication d’accessoires médicaux de physiothérapie depuis le début des années 2000, elle vend ses coussins et autres sangles de rééducation fonctionnelle à des magasins spécialisés dans toute la France. « On n’a jamais vendu en direct aux kinés », insiste Frédéric Theviot, son dirigeant.

Fils du créateur de l’activité, celui-ci a repris les rênes de la société en 2011, suite aux départs en retraite de deux associés. S’ensuit une réorganisation à son image, tous azimuts, avec pour fil conducteur la confiance donnée au personnel. Artiste dans l’âme, Frédéric Theviot met de la couleur, au sens propre comme au sens figuré, dans la structure.

Au-delà de ses côtés fantasques, il réorganise la production de l’atelier de couture et les achats. Procomedic compte à l’époque 15 équivalents temps pleins (ETP) et réalise un chiffre d’affaires de 1,6 million d’euros. Dix ans plus tard, le chiffre d’affaires se monte à 2,1 millions d’euros avec 19 ETP.

Des poids et coussins destinés à la rééducation, en cours de fabrication. Crédit photo : SyB

Désireuse de grandir et de conforter sa place sur le marché, la PME s’est engagée depuis deux ans dans de nouveaux projets. Au premier janvier, elle a ainsi élargi sa gamme en devenant le distributeur de la marque italienne I-Tech Medical Division, spécialisée dans les produits d’électrothérapie.

« Cela nous permettra d’étoffer notre champ d’action », souligne le dirigeant. Autre dossier du moment : rapatrier en Europe la production de petit mobilier (marchepieds, guéridons…) qui était jusque-là sous-traitée en Asie. « La flambée des prix du transport et les problèmes de délais nous ont poussés à prendre cette décision », poursuit-il.

En outre, 2022 verra la préparation à la nouvelle réglementation européenne relative au marquage CE médical (UE 2017/745), pour laquelle la structure vient d’obtenir un accompagnement de la Région. « De plus en plus d’hôpitaux demandent du matériel bénéficiant de ce marquage qui garantit une traçabilité, détaille Frédéric Theviot. Ce n’est pas obligatoire mais nous allons le faire pour conserver notre place. »

Le coussin bien-être à base de graines de chanvre. Crédit photo : Procomedic

L’année qui débute devrait aussi voir pousser une nouvelle petite plante sous le nom de « Chanchan prends-en de la graine ». Dernière-née des marques de Procomedic, elle s’applique à deux produits écoresponsables à base de chanvre français : un coussin-compresse aux graines de chanvre bio enveloppées dans une toile tissée dans la Loire à base d’une fibre recyclée et cousue dans un atelier protégé du Rhône ; et une huile sèche de massage.

Vendus dans son réseau de distributeurs ainsi que dans des pharmacies ou magasins de bien-être, ils ne devraient représenter que 6 000 euros de chiffre d’affaires en 2022. « Cela ressemble à une danseuse et ne nous rapportera pas grand-chose pour le moment, reconnaît le gérant, mais en termes de cohésion d’équipe, ça a été une aventure formidable ! »

Bagheera : le sur-mesure de l’urgence

La bagagerie Bagheera, souvent sur-mesure, s’adresse aux professionnels de l’urgence.

Parallèlement à son activité de fabrication d’accessoires médicaux, Procomedic s’est également diversifiée, dans les années 1990, dans la bagagerie médicale sous la marque Bagheera. Ses sacs d’oxygénothérapie, ses trousses, ampouliers et autres housses s’adressent aux professionnels de la santé et de l’urgence.

Bagheera s’est fait un nom par sa capacité d’adaptation et ses confections sur-mesure. 400 avions de la flotte d’Air France sont par exemple équipés de sacs pour le rangement des défibrillateurs semi-automatiques et de trousses médicales conçus spécifiquement par Frédéric Theviot. Bagheera représente 35 % du chiffre d’affaires de Procomedic, mais 60 % du temps d’occupation de l’atelier.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Mobilité : faire de la place aux vélos du quotidien

De plus en plus de Savoyards prennent leur vélo pour leurs usages du quotidien. Les collectivités accompagnent le mouvement. La crise sanitaire a servi de révélateur à un phénomène d’ampleur : le développement des pratiques cyclables du quotidien, pour se rendre au...

LIRE LA SUITE

Société à mission : un modèle en devenir

Au-delà de la RSE, la qualité de Société à mission permet aux entreprises de s’engager volontairement sur des enjeux forts, sociaux et environnementaux, pour tendre vers une stratégie à impact. Deux ans après la loi Pacte, qui a introduit le statut de société à...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 20 mai 2022

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°20 du 20 mai 2022 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest