3e édition pour la coopérative jeunesse de Bourg

par | 27 Mai 2021

L’entrepreneuriat n’est pas toujours très accessible à la jeunesse, un problème auquel s’attelle l’AGLCA depuis trois ans.

L’AGLCA a annoncé le 20 mai, le lancement de la troisième édition de sa coopérative jeunesse de services (CJS). « L’objectif est de permettre à un groupe de quinze jeunes de 16 à 18 ans de créer une entreprise coopérative et éphémère », explique Marie Fouillet, chargée de projet en économie sociale et solidaire de l’AGLCA (Agence gestion liaison conseil aux associations). Les décisions sont prises par les jeunes de manière collective, avec un conseil d’administration. L’entreprise en elle-même est limitée dans le temps, puisqu’elle n’existe que sur les mois de juillet et août. « Ils sont inscrits dans le cadre d’un Cape (Contrat d’appui au projet d’entreprise) auprès de la coopérative Ess’Ain, marraine économique du projet. Cela leur donne accès à un Siret et leur permet de faire des factures en toute légalité », poursuit-elle.

Le groupe monte de toutes pièces une société en deux mois et propose des prestations de service aux entreprises, aux collectivités ou encore, aux particuliers. Ici, la plus-value n’est pas le fait d’avoir effectué un job d’été, mais l’apport et le gain de compétences. « Cela leur permet de prendre confiance en eux. Entre la cérémonie d’ouverture et celle de clôture, on les voit transfigurés », se réjouit Robin Masquilier, responsable de l’association Familles rurales et parrain pédagogique du projet. « Souvent, à 16-17 ans, on ne se rend pas vraiment compte de ce que l’on sait faire et une CJS les installe dans une posture professionnelle en leur permettant de travailler d’égal à égal », ajoute Marie Fouillet.

Une 2e édition réussie

L’année dernière, la crise sanitaire n’a pas simplifié l’organisation des CJS au niveau national. Sur les 65 prévues, seules 27 ont été maintenues, dont celle de Bourg-en-Bresse. Malgré ce contexte, le bilan s’est révélé plutôt bon. Les quinze jeunes, issus à 40 % des quartiers prioritaires de la ville, sont parvenus à réaliser un chiffre d’affaires de 6 700 euros. « Il ne faut pas oublier que ces coopérants ont énormément de temps improductif sur les deux mois, entre la création d’entreprise et la prospection au départ, mais aussi la clôture à la fin », commente Benjamin Raquin, cogérant de la coopérative d’activité et d’emploi Ess’Ain. Sur l’été, les adolescents ont travaillé en moyenne 181 heures chacun et ont pu obtenir une rémunération de 208 euros net.


«L’objectif est aussi de permettre aux jeunes de rencontrer des professionnels »

Marie Fouillet, chargée de projet en économie sociale et solidaire de l’aglca

La CJS comporte également des temps pédagogiques et l’AGLCA lance un appel aux entreprises pour la soutenir dans ce domaine. « L’objectif est aussi de permettre aux jeunes de rencontrer des professionnels ou des secteurs d’activité qu’ils ne connaissent pas ou qu’ils ont envie de découvrir. L’année dernière par exemple, ils sont allés visiter une exposition à H2M, voir la Ressourcerie de Tremplin. Cela leur permet de découvrir le monde de l’entrepreneuriat, de l’économie sociale et solidaire, sur le territoire », explique Marie Fouillet. Chaque entreprise peut s’engager auprès des jeunes en leur proposant de visiter ses locaux, mais peut également aller plus loin en leur prêtant du matériel pour leur activité estivale.


Joséphine Jossermoz

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Camille Pasquelin DG SNDec

Le SNdec change de tête pour accompagner la reprise

Le Syndicat national du décolletage nomme sa nouvelle directrice générale : Camille Pasquelin. Un nouveau cycle commence à la tête du Syndicat national du décolletage (SNdec). L’organisation vient d’officialiser la nomination de Camille Pasquelin en qualité de...

LIRE LA SUITE

Jacques a dit… réalise les rêves des seniors

Née en avril, cette jeune association s'est donnée pour mission d'illuminer la fin de vie des personnes âgées, en concrétisant un dernier vœu. Née de la volonté d’apaiser la fin de vie, l’association Jacques a dit… a pour ambition de rayonner nationalement. Cette...

LIRE LA SUITE

Citygie

Citygie diversifie ses horizons

Le leader des blocs sanitaires préfabriqués en France, notamment pour les toilettes d’autoroute, envisage le marché de la construction de maisons individuelle, ainsi qu’une filiale aux États-Unis. Citygie, c’est avant tout une marque, Francioli, qui produit depuis...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO de l’Ain du 5 août 2021

100% en ligne, feuilletez votre magazine ECO de l'Ain n°31-32 du 5 août 2021 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l'imprimer, mais aussi...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos enchères immo

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS

Pin It on Pinterest