À Alex, Fournier pendra la crémaillère en 2023

par | 13 Avr 2022

En progression, le groupe haut-savoyard spécialisé dans les meubles de cuisine renforce ses capacités de production avec l’extension de son usine d’Alex et la recherche d’un nouveau site en France.

Lancée en octobre 2021 avec les terrassements, l’extension de l’usine Fournier d’Alex sera livrée fin 2022. Suivie par l’équipement machines prévu en 2023, elle représente un investissement total de 90 millions d’euros (M€). « Les recours déposés contre la mairie d’Alex et la préfecture ont été rejetés. Nous poursuivons nos travaux comme prévu mais le retard pris génère des problèmes de livraison. Les hausses de prix incroyables que nous subissons pèsent aussi sur le coût du bâtiment pour lequel nous bénéficions du soutien de la Région », précise Philippe Croset, le président du spécialiste du mobilier pour la cuisine, la salle de bains, le rangement. Le projet, qui avait été mis à l’arrêt en novembre 2020 en raison des contentieux soulevés en particulier par des riverains, porte sur la réalisation de 24 000 m², dans la continuité du bâtiment existant. En parallèle, le groupe haut-savoyard renforce ses capacités de production avec l’installation de nouvelles machines sur le site du Bray (Thônes). À plus long terme, il réfléchit à la création d’une nouvelle usine en dehors de ses terres haut-savoyardes afin de s’affranchir du manque de foncier et de ressources humaines. « Nous envisageons deux sites facilement aménageables et bien implantés  », continue Philippe Croset.

80 millions d’investissement

Le plan d’investissement prévu par le groupe atteint presque les 80 M€ en 2022. Il s’élèvera, au total, à 400 M€ sur la prochaine décennie afin d’accompagner sa croissance. Après une baisse d’activité en 2020 (-2 %), Fournier gagne des parts de marché sur un secteur de la maison dynamique. Il boucle son exercice 2021 sur un chiffre d’affaires de 455 M€, en hausse de 20 % par rapport au précédent (+15 % par rapport à 2019). Malgré les difficultés rencontrées pour assurer la continuité des opérations (risques de rupture d’approvisionnement, absences de personnel en raison de la pandémie), toutes ses enseignes progressent : +30 % pour SoCoo’C (179 magasins à fin 2021, soit 13 de plus en un an), +20 % pour Perene (72 points de vente, 8 créations), +10 % pour Mobalpa (240 boutiques, 13 créations).

En 2022, le groupe prévoit une quarantaine d’ouvertures sur l’ensemble de ses enseignes et dix hors de France (Espagne, Belgique, Suisse). Son ambition est de dépasser les 500 M€ de chiffre d’affaires à l’horizon 2025.


Nouvelles générations

Avec Hygena, rachetée en 2015, Fournier a l’ambition de se positionner sur le marché de la cuisine vendue en kit, fabriquée en France (l’usine est implantée dans les Vosges). Les retours d’expérience des cinq premiers magasins vont être capitalisés sur la création d’une nouvelle version sur le bassin annécien. À proximité des équipes du siège et sur une zone commerciale (Grand Épagny) qu’il connaît bien. Un premier pilote SoCoo’c où de nouveaux outils de digitalisation sont déployés est aussi lancé à Marseille.

Sophie Boutrelle

Photo : l’extension du site d’Alex sera opérationnelle en 2023 (crédit : Patriarche)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Ça gaze pour la cidrerie Les Pentes !

Atelier collage d’étiquettes dans le hangar de la Cidrerie Les Pentes, à Arith. Julien Savaux, 36 ans et Aurélien Bouzac, 40 ans, armés de leur seau de colle et d’une pile de très jolies étiquettes, s’attaquent à une armée de bouteilles de 75 et 33 centilitres....

LIRE LA SUITE

Énergie : le réseau électrique de l’Ain amélioré

Afin de restructurer l’alimentation du réseau électrique au nord-ouest de l’Ain, Enedis réalise un forage horizontal sous la Saône. Le contrat de concession signé fin 2019 entre le SIEA (Syndicat Intercommunal d’Énergie et de e-communication de l’Ain) et...

LIRE LA SUITE

Publicité