Alpine Aluminium affiche son soutien au projet Cosmos

Alpine Aluminium affiche son soutien au projet Cosmos

La Scop Alpine Aluminium a manifesté samedi 23 et lundi 25 novembre 2019 devant la préfecture de Haute-Savoie, à Annecy, pour alerter l’opinion et afficher son soutien à l’offre de reprise déposée par Cosmos Aluminium.

La scop Alpine Aluminium devrait être fixée le 26 novembre 2019 sur son sort. Lors d’un comité extraordinaire d’entreprise qui s’est tenu vendredi 22 novembre, les salariés et la direction ont décidé de se rassembler samedi 23 novembre devant la préfecture pour alerter l’opinion publique et afficher leur soutien en faveur de l’offre de reprise déposée par Cosmos Aluminium. Ils se sont aussi prononcés pour le dépôt, ce lundi 25 novembre, d’une note en délibéré auprès du tribunal de commerce d’Annecy. Une nouvelle manifestation est prévue pour ce même jour à 15 h.

Des doutes sur la candidature Samfi-Invest

Dans un communiqué, la Scop confirme ses doutes sur la candidature de Samfi-Invest, un fonds d’investissement spécialisé dans l’immobilier et la reconversion de sites industriels : « ce candidat ne reprend que 49 salariés dont 20 seront en chômage partiel durant une année. En termes de projet industriel, il souhaite démarrer une activité de recyclage de déchets BTP sur le site, activité en contradiction avec les orientations d’urbanisme de la ville.  » Ekllesouligne par ailleurs la confusion sur les réelles intentions de ce rachat. « L’absence de clarté sur le périmètre de la nouvelle activité confirme que ce candidat n’a aucun projet de reprise de la transformation industrielle de l’aluminium», explique-t-elle en rappelant que la reprise d’Ascométal, en 2014 par les porteurs du projet, s’est soldée par des licenciements massifs et la reconversion de sites industriels.

L’offre de Cosmos Aluminium

Alpine Aluminium est nettement plus favorable à l’offre présentée par Cosmos Aluminium, intéressé par l’outil de production et le savoir-faire : «  un acteur industriel du métier depuis 3 générations, solide financièrement, reconnu sur le marché, portant un projet clair avec une vraie capacité d’investissements et souhaitant préserver la totalité des emplois actuels et les augmenter dans l’avenir ». Au-delà des 10 à 12 millions d’euros qui pourraient être investis dans la remise à niveau de l’outil de production, l’industriel haut-savoyard indique qu’une délégation de volontaires s’est rendue, en Grèce, pour discuter avec ses salariés et visiter l’usine Cosmos : « Une société rigoureuse, très bien organisée, avec des dirigeants qui affichent des valeurs proches de la celles de la coopérative. »

Le savoir-faire d’Alpine Aluminium est issu des anciennes forges de Cran. @Draz Foto

Un savoir-faire historique

L’argumentaire des salariés de la Scop est appuyé par ses principaux clients qui insistent sur les enjeux économiques et environnementaux du dossier. Beaucoup mettent en avant la rareté du savoir-faire technique détenu par Alpine Aluminium qui est par exemple le dernier acteur français en mesure d’accompagner Tefal dans la mise en place d’une filière complète de recyclage des articles culinaires usagés.

Une liquidation plutôt qu’un simulacre de continuité

Au final, la Scop estime qu’une liquidation serait plus favorable aux créanciers, salariés et associés qui se sont mobilisés depuis quatre ans pour développer l’activité qu’un simulacre de continuité qui « reviendrait à brader le foncier au profit de fonds à vocation spéculative, sans passé ni projet d’avenir en lien avec le territoire. »

Crédit photos : Draz Foto/Alpine Aluminium

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ