ArcelorMittal boosté par l’offshore

par | 13 Nov 2014

«Un tel niveau d’investissement est rare en France. D’habitude, on voit plutôt ce type de sommes être injecté sur des projets dans les pays émergents. C’est un signal fort de la part du groupe. Il montre qu’il croit en nos marchés», a commenté Patrick Laudamy, directeur de l’usine ArcelorMittal de Bourg-en-Bresse, mercredi 5 novembre, au moment d’annoncer une dépense de 15 millions d’euros sur le site. L’entreprise va en effet s’équiper, courant 2015, d’un nouveau four et d’un nouveau laminoir, ce qui lui permettra de porter sa capacité de production de fil laminé à 25 000 tonnes, contre 15 000 à 18 000 tonnes aujourd’hui, soit l’équivalent de 50 à 55 millions d’euros de chiffre d’affaires par an.

Cet investissement se répercutera sur le bassin, à travers le recours à la sous-traitance locale et à travers des embauches. Doté selon son directeur «d’une intelligence technique et technologique», le site — qui compte plus de 300 personnes — prévoit une vingtaine de recrutements à partir du deuxième semestre : des techniciens, des ingénieurs et des conducteurs de ligne. Les sommes dédiées au plan de formation ont par ailleurs été doublées pour approcher le million d’euros. …

0 commentaires

Découvrez également :

Ça gaze pour la cidrerie Les Pentes !

Atelier collage d’étiquettes dans le hangar de la Cidrerie Les Pentes, à Arith. Julien Savaux, 36 ans et Aurélien Bouzac, 40 ans, armés de leur seau de colle et d’une pile de très jolies étiquettes, s’attaquent à une armée de bouteilles de 75 et 33 centilitres....

LIRE LA SUITE

Énergie : le réseau électrique de l’Ain amélioré

Afin de restructurer l’alimentation du réseau électrique au nord-ouest de l’Ain, Enedis réalise un forage horizontal sous la Saône. Le contrat de concession signé fin 2019 entre le SIEA (Syndicat Intercommunal d’Énergie et de e-communication de l’Ain) et...

LIRE LA SUITE

Publicité