Une concertation publique liée à la mise en place d’un arrêté de protection des habitats naturels du mont Blanc va être lancée par le préfet qui, au préalable, a réuni les acteurs concernés. Parmi ceux-ci, Éric Fournier, maire de Chamonix, trouve la démarche « pertinente » au vu des « excès observés » sur les itinéraires d’accès les plus faciles au Toit de l’Europe. Il déplore cependant que rien ne soit fait à propos de la réglementation aérienne qualifiée de « très permissive » et ne répondant pas « à une gestion environnementale durable ». Il souhaite enfin que « certaines des hélisurfaces d’altitude existant sur le site soient supprimées ».

Plus d’infos : https://www.pro-mont-blanc.org/