Bourgoin-Jallieu : ils se mobilisent pour soutenir le corps médical

par | 30 Mar 2020

Une Marianne (symbole de la république) un peu particulière, fait actuellement le tour des réseaux sociaux et du Net. Elle est l’œuvre du pâtissier chocolatier berjallien, Franck Berger. Sculptée dans un bloc de chocolat de 18 kg, crise sanitaire oblige, elle porte… un masque anti coronavirus. 

La Marianne en chocolat réalisée par Franck Berger
Une Marianne (symbole de la république) un peu particulière, fait actuellement le tour des réseaux sociaux et du Net.

« Nous voulions rendre hommage à tout le corps médical, après avoir déjà fait passer 100 tablettes au Centre Hospitalier Pierre-Oudot, ainsi que des œufs de Pâques à la Clinique Saint-Vincent-de-Paul », indique Franck Berger. Déjà, au lendemain de l’incendie qui avait ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, en soutien, l’artisan pâtissier avait réalisé une réplique en chocolat. 

« Pour le moment, son devenir est compliqué… mais si une messe est dite pour le corps médical, je l’offrirai à la paroisse Saint-François-d’Assise, comme je l’ai fait après Notre-Dame de Paris », ajoute Franck Berger à propos de sa Marianne. 

De photographe à chauffeur livreur

Habituellement, Cédric Poughon est photographe. Crise sanitaire oblige, il est à présent livreur volontaire pour le compte du groupe “Masque lavable Nord-Isère 38”. 

Une couturière bénévole du groupe Masque lavable Nord-Isère

« En arrêt total d’activité, j’ai vu la demande sur Facebook de mon ami Thameur Thaibaoui. Je lui ai dit que s’il avait besoin de moi, j’étais là. Et le 22 mars, j’étais appelé pour rejoindre l’équipe de chauffeurs. Je contactais Laurent Gaget pour des dons de fournitures, puis le maire Vincent Chriqui pour obtenir les autorisations de circulation. Dès le lendemain, nous avons commencé à préparer les premiers kits pour les livraisons auprès des couturières volontaires qui fabriquent des masques », explique Cédric Poughon. 

La gestion se faisant par “Google drive”, en temps réel, les 15 chauffeurs ont leurs livraisons de la journée. Créé dans le cadre du Covid-19, le groupe comprend 90 couturières volontaires et 7 personnes affectées à la logistique. Un élan de générosité qui ravit Nedjma Sahraoui et Caroline Serboff, les couturières fondatrices. 

Ces dernières lancent un appel aux dons de tissus coton, molleton, élastiques… via les emails masquelavable@gmail.com ou masquelavable.paysviennois@gmail.com (une antenne viennoise qui vient de voir le jour : NDLR).


Par Carole Muet

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest