L’intercommunalité se dote d’une nouvelle zone de 7 ha, avec sa pépinière, son hôtel d’entreprise et de nombreux services.

« Cette belle réalisation mixte, tertiaire et artisanale, voulue par la communauté de communes Bugey Sud, voit aujourd’hui le jour sur un site magnifique. Elle répond à la volonté des élus d’assurer un développement économique à ce territoire, à travers les écotechnologies et les nouvelles technologies », a commenté Jean-Paul Blanc, maire de Virignin, lors de l’inauguration, vendredi 29 septembre, de l’Actipôle du Bugey. Une zone de 7 ha, plus 15 ha possibles en extension en direction du port, qui a vocation à accueillir des entreprises sensibles aux thématiques de l’environnement, de l’eau et des nouvelles technologies.

Services

Sur ces espaces, l’intercommunalité a fait construire deux édifices pour accueillir des boîtes en création ou en développement : La Toile, un bâtiment tertiaire de 700 m2 sur deux niveaux proposant 25 bureaux à partir de 9 m2, avec une pépinière et un hôtel d’entreprises, et La Fabrique, 1 360 m² de locaux d’activité répartis en sept ateliers, dont trois réservés à la pépinière, de 142 à 262 m². L’ensemble propose de nombreux services. On y trouve des espaces de coworking et espaces de détente accueillants, une salle de visioconférence, une salle de réunion, une salle événementielle, une microcrèche d’entreprise et différents partenaires de la création et de l’accompagnement économique : Bugey Sud Entreprendre, la plateforme Initiative Bugey, le club d’entreprises Bugey Développement, la coopérative d’activités Ain Geste d’Avenir et une permanence de la CCI de l’Ain.

Actipôle, espaces de coworkingTrois entreprises se sont installées au sein de La Toile dès l’ouverture, le 1er septembre : Imag’In Création, agence de publicité et web, l’Atelier 129, agence de communication digitale — deux structures tellement habituées à travailler ensemble qu’elles partagent les mêmes bureaux —, et Eurex, cabinet d’expertise comptable. Elles ont été rejointes, le 2 octobre, par une entreprise de nettoyage, Innovis. Enfin, un artisan chauffagiste est par ailleurs déjà installé sur La Fabrique.

« Offre complète »

Cette construction, d’un montant de quelque 3 M€, a reçu le soutien de l’État à hauteur de 450 000 euros via la Dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR), de la Région à hauteur de 350 000 euros et du Département à hauteur de 150 000 euros. « Il est capital pour le premier département industriel de France de soutenir l’initiative économique, de faciliter les implantations, les développements et l’investissement », a justifié le président du conseil départemental, Jean Deguerry. « Avec l’Actipôle, des freins économiques sont levés, a ajouté la députée Olga Givernet. Votre offre est complète et vous avez là un formidable outil au service du rayonnement du territoire. » Pour la sous-préfète de l’arrondissement de Belley, Pascale Preveirault, c’est même « le projet qu’il fallait sur le territoire qu’il fallait ». Un territoire au carrefour de l’Ain et de la Savoie, a-t-elle rappelé.


Par Sébastien Jacquart

Actipôle, salle de réunion