Le 27 novembre, le Tribunal de commerce de Bourgen- Bresse a prononcé la liquidation judiciaire de la société Bustours qui existait depuis 1929. En charge du transport de plus de 800 élèves par jour et de nombreux voyageurs, cette dernière a eu la possibilité de poursuivre son activité jusqu’au 29 novembre inclus.

Devant la situation urgente, la région Auvergne- Rhône-Alpes et le département de l’Ain ont dû mobiliser de nombreuses entreprises de transports locales, en plus des véhicules de la Régie départementale des transports de l’Ain (RDTA). Bien qu’un peu chamboulé, les transports scolaires et voyageurs seront donc toujours assurés, mais par des cars différents.

Quelques retards pourraient apparaître les premiers jours lors de la phase de repérage des chauffeurs. Il a été demandé à ces derniers un affichage particulier sur leurs véhicules, de sorte à ce que les élèves puissent les repérer plus facilement, les numéros de lignes restant toutefois les mêmes. D’ici la rentrée de janvier, une solution plus pérenne est recherchée.