Le Ceva en gare dans les temps

Le Ceva en gare dans les temps

Les autorités suisses annoncent une livraison dans les temps du Ceva : la liaison ferroviaire entre Genève-Eaux Vives et la France voisine devrait être opérationnelle le 15 décembre 2019.

Le bulletin d’information diffusé mi-octobre par la République et le canton de Genève annonce une livraison dans les temps du Ceva (Cornavin-Eaux Vives-Annemasse) qui sera opérationnel le 15 décembre 2019. Reliant les réseaux ferroviaires français et suisse, l’infrastructure s’étire sur 16 km. Les 14 km réalisés sur le territoire suisse sont jalonnés par cinq stations, deux ponts (Arve et Seymaz), deux tunnels (Pinchat et Champel) et plusieurs tranchées couvertes. Ces ouvrages ont été réalisés dans un environnement urbain dense et contraint qui a influé sur les techniques mises en oeuvre. Les travaux lancé fin 2011 ont atteint un niveau global d’avancement de 99%. Ils mobilisent en moyenne 44 entreprises ou bureaux d’études et 88 ouvriers/jour.

Un coût revu à la baisse

Estimé en 2008 à 1,56 milliard de francs suisses, le chantier avait été réévalué de 3% en juin 2017 en raison des risques contentieux. La facture est finalement revue à la baisse et devrait atteindre les 1, 57 milliard financés à hauteur de 56% par la Confédération Suisse,  à 44% par le canton de Genève. Les équipements ferroviaires sont testés depuis juin, le matériel roulant depuis juillet. Des centaines de figurants ont été mobilisés le 13 septembre dernier par un exercice de sécurité civile, simulant un accident de grande ampleur. L’objectif était de tester la capacité des autorités suisses et françaises à coopérer dans le domaine de la sécurité

Dernières opérations

Quasiment terminés, les travaux touchent actuellement aux finitions. Les opérations de nettoyage et l’installation des passages piétons pour les issues de secours se déroulent durant la deuxième quinzaine d’octobre. L’aménagement des espaces publics autour de la halle Lancy-Bachet se poursuit. Sur le secteur du Val d’Arve, la remise en état de la zone de la Fontanette est engagée tandis que les plantations sont prévues pour début 2020. A Genève-Champel où quelques interventions complémentaires sont en cours, les plantations d’arbres interviendront en novembre. Au niveau de Genève-Eaux Vives, les opérations de second œuvre continuent sur les quais et locaux techniques. La halle de Chêne-Bourg connaît encore quelques aménagements complémentaires.

En France

En France, les travaux ont été lancés en 2015 sous maîtrise d’ouvrage SNCF pour un montant de 234,2 millions d’euros assumée par 13 partenaires. Ils portent principalement sur les 2 km de double voie ferrée, enfouie entre Annemasse et la frontière, la modernisation des lignes Annemasse-Evian et Annemasse-La Roche, la suppression de trois passages à niveau. S’ajoute un programme de modernisation (accessibilité, éclairage, rallongement de quais….) de 18 gares de Haute-Savoie pour un montant de 13 millions d’euros. Et surtout la transformation du pôle d’échange multimodal d’Annemasse. Trois années de travaux et 50 millions d’euros sont programmés pour créer un quatrième quai, une maison de la mobilité et du tourisme, deux parvis, des commerces et services, un passage souterrain désenclavant le PEM et l’ouvrant sur Ambilly/Ville-la-Grand.

Le Léman Express va créer une offre ferroviaire attractive avec, aux heures de pointe, un train toutes les dix minutes entre Genève et Annemasse. Mais son impact sur le trafic voyageur reposera aussi sur l’offre de stationnement et les parkings relais proposés aux frontaliers.

Crédit photo : wikipedia

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ