Château Rouge de plaisir

par | 16 Sep 2021

Transfigurée, l’emblématique salle de spectacle annemassienne Château Rouge rouvre ses portes après trente-trois mois d’une longue cure de jouvence qui lui permet de devenir enfin un «  véritable théâtre du XXIe siècle  », selon Frédéric Tovany, son directeur.

Et pour fêter l’événement, la maison culturelle a concocté une semaine de festivités à compter de son inauguration officielle du 16 septembre, avec notamment des spectacles gratuits tous les soirs, mais aussi une déambulation orchestrale le samedi après-midi ou des visites théâtralisées le dimanche après-midi dans le cadre des journées européennes du patrimoine. Au total, plus de 6 000 places sont gracieusement mises à disposition du public, «  afin de faire en sorte que tout le monde s’invite à la fête  ».

Ces premiers spectateurs auront le privilège de découvrir en avant-première la nouvelle grande salle et son espace scénique qui se déploie sur 31 m de longueur pour 16 m de profondeur (contre 20 m x 12 m auparavant). Des mensurations qui «  élargissent le champ des possibles en matière de programmation  », et qui permettent d’accueillir des œuvres grand format qui étaient jusqu’alors inaccessibles. Ce sera par exemple le cas du Lac des Cygnes revisité par le chorégraphe Angelin Preljocaj en février ou, dès la semaine prochaine, avec le spectacle circassien Les hauts plateaux (les 21 et 22), de la compagnie MPTA, qui montrera des trampolinistes évoluer à 7 mètres de haut avec des trampolines suspendus dans les airs, «  un spectacle d’une poésie incroyable avec des artistes de grand talent  », dixit Frédéric Tovany.

 

Si la grande salle peut désormais «  répondre aux exigences techniques et technologiques les plus pointues  », elle offre également une qualité d’accueil sans précédent pour le public. «  Tout a été fait pour proposer le meilleur confort visuel, acoustique et thermique possible afin de mettre les spectateurs dans les meilleures dispositions pour recevoir les propositions artistiques  », se félicite Frédéric Tovany. En termes de capacités, la salle peut proposer jusqu’à 1 028 places assises et 1 500 places en configuration assis/debout, quand le gradin télescopique est rentré pour laisser la place à une fosse qui peut accueillir jusqu’à 900 spectateurs.

Un lieu unique sur le Grand Genève, au service du pluralisme des propositions artistiques.

Mais Château Rouge, ce n’est pas qu’une grande salle de spectacle. C’est un écosystème qui propose également une salle de concert (650 places), une autre petite salle (180 places) et un club café (120 places assises, 200 debout). «  C’est une configuration unique sur le Grand Genève. L’équilibre et la complémentarité entre ces salles font aussi la force de cette maison, au service du pluralisme des propositions artistiques, des petits formats musicaux ou des lectures théâtrales dans le club café aux spectacles XXL.  » Et pour remplir ces salles, l’équipe a concocté une «  saison inaugurale  » riche d’une cinquantaine de spectacles (pour plus de 140 représentations) qui fait la part belle au pluralisme et à l’éclectisme, avec un équilibre entre artistes en devenir et véritables têtes d’affiche, comme les groupes Dionysos, Woodkid ou Feu ! Chatterton, l’humoriste Nora Hamzawi, les chanteurs Gaëtan Roussel ou Angélique Kidjo, le saxophoniste Kenny Garrett, le rappeur Gaël Faye, et les chorégraphes Robin Orlyn et Angelin Preljocaj…

De quoi séduire un public que les mesures sanitaires ont tenu éloigné malgré lui des salles depuis dix-huit mois ? «  C’est la grande inconnue, mais on sent une curiosité autour de cette réouverture et de la nouvelle grande salle. On espère que cela va favoriser le retour des spectateurs, car Château Rouge est notre maison commune, un lieu de rencontre et de convivialité que nous voulons le plus ouvert possible.  »


 

Matthieu Challier

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Salon mécaplastronique © JJ

Besoin de normes pour la plastronique

Plusieurs industriels se sont accordés sur le manque de structuration du secteur, lors du salon Mecaplastronic Connexion, le 13 octobre à Ainterexpo. «Il est important de préciser que la plastronique n’est pas une discipline concurrente de l’électronique...

LIRE LA SUITE

© Marco Del Torchio - Adobe Stock

Le hashtag fait son festival à Ainterexpo

La première édition du Hashtag festival ouvrira ses portes à Ainterexpo samedi 23 octobre, pour deux jours de totale immersion dans le digital et ses déclinaisons. «Le mot hashtag, c’est le lieu qui permet d’échanger sur la toile nos passions, nos sujets...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS

Pin It on Pinterest