Consommation sans modération

par | 6 Oct 2011

Au début, il y eut surtout des addictions aux produits consommables. On pense essentiellement aux différentes substances qualifiées par la législation en vigueur de drogues (cannabis, cocaïne, héroïne, acides…). En réalité, le tabac et l’alcool sont également concernés, mais s’agissant de phénomènes culturels touchant toutes les classes d’âges et l’ensemble des catégories socioprofessionnelles, ces addictions-là sont moins condamnées. Sauf à admettre nos propres dépendances à des composés susceptibles de modifier passagèrement notre état de conscience…

Puis on s’est rendu compte d’un autre type d’addictions : aux médicaments – antidépresseurs et décontractants notamment – d’autant mieux acceptés, y compris par les autorités, qu’ils sont délivrés sur prescriptions médicales. De quoi justifier leur consommation massive (les Français sont les plus gros consommateurs européens avec près d’une boite par personne et par semaine), encouragée par les laboratoires, malgré les dangers représentés. Le cas du Médiator fait encore la Une de l’actualité et une récente étude montre l’étendue des risques encourus à la prise de nombreux autres.

Enfin, vinrent les nouvelles formes d’addictions, plus immatérielles : jeux d’argent (poker, courses hippiques, bandits manchots, Loto…), contenu pornographique et jeux vidéos en tête. Une pathologie que l’on assimilait plutôt à une consommation excessive de la part de quelques personnes vulnérables. Mais voici que de récentes études nous révèlent que ces comportements s’inscrivent souvent dans le cadre plus large d’une addiction massive à l’internet.

Et ce mal toucherait déjà un jeune sur trois, qui considérerait le web comme indispensable à sa survie (plus qu’une voiture ou un conjoint). Pour ces drogués de la toile, le besoin en connexion serait aussi fondamental que leur besoin en air, eau, nourriture ou gîte. Rien de moins ! Il existerait même des sites spécialisés au contenu numérique (son, images) étudié pour provoquer des effets hallucinatoires. Musset aurait mieux résumé la situation, finalement intemporelle: « peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse ». Mais que fait la police ?

0 commentaires

Découvrez également :

Toploc privilégie l’humain et les vacances nature

À Annecy, la plateforme en ligne de petites annonces de locations de vacances vise les séjours loin des villes et sélectionne des hôtes valorisant leur territoire. Expériences à la clé. « Où vais-je dormir et comment je m’occupe ? », sont les deux...

LIRE LA SUITE

Loop Sports reconditionne votre matériel de sport

La plateforme de seconde main, hébergée à l'Annecy Base camp d'OSV, rachète vélos, skis, snowboards... et parapentes aux particuliers et professionnels qu'elle répare pour les revendre "comme neuf" au prix d'occasion. Plus qu’une plateforme web de seconde main,...

LIRE LA SUITE

Ça gaze pour la cidrerie Les Pentes !

Atelier collage d’étiquettes dans le hangar de la Cidrerie Les Pentes, à Arith. Julien Savaux, 36 ans et Aurélien Bouzac, 40 ans, armés de leur seau de colle et d’une pile de très jolies étiquettes, s’attaquent à une armée de bouteilles de 75 et 33 centilitres....

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS