Contre les pollutions intérieures

par | 13 Juin 2012

Avec des bâtiments de mieux en mieux isolés, la qualité de l’air intérieur devient un enjeu majeur. Le Grenelle s’est emparé de la question et un décret va imposer prochainement une surveillance dans certains établissements recevant du public à commencer par les crèches et écoles maternelles en 2015, avec des seuils fixés à 30 µg/m3, puis à 10 µg/m3 en 2023 pour les formaldéhydes, 5 µg/m3 dès 2013 puis 2 µg/m3 en 2018 pour les benzènes.

A cet enjeu, deux solutions : renouveler l’air, donc installer une VMC efficace, et limiter les sources de polluants intérieurs, donc choisir les matériaux de construction les moins émissifs. Un étiquetage (de A+ à C) sera obligatoire pour tous les produits mis sur le marché à partir du premier septembre 2013. «Le problème, c’est que ce système déclaratif n’impose pas de tests en laboratoire, note Claire-Sophie Cœudevez, gérante de Médiéco, experte en santé dans le bâtiment invitée par la FBTP à intervenir sur le sujet. L’avantage, c’est que pour une famille de produits à la composition voisine, un fabricant pourra évaluer le moins favorable et utiliser cette référence pour l’étiquetage.» Une évaluation dont le coût est estimé à 900 euros. …

0 commentaires

Découvrez également :

Ça gaze pour la cidrerie Les Pentes !

Atelier collage d’étiquettes dans le hangar de la Cidrerie Les Pentes, à Arith. Julien Savaux, 36 ans et Aurélien Bouzac, 40 ans, armés de leur seau de colle et d’une pile de très jolies étiquettes, s’attaquent à une armée de bouteilles de 75 et 33 centilitres....

LIRE LA SUITE

Énergie : le réseau électrique de l’Ain amélioré

Afin de restructurer l’alimentation du réseau électrique au nord-ouest de l’Ain, Enedis réalise un forage horizontal sous la Saône. Le contrat de concession signé fin 2019 entre le SIEA (Syndicat Intercommunal d’Énergie et de e-communication de l’Ain) et...

LIRE LA SUITE

Publicité