Devant la difficulté à accéder à certains aliments, le Préfet de l’Isère autorise la tenue de marchés avec des règles strictes.

« Les marchés rouvrent, c’est une bonne chose ! » lance Vincent Chriqui, maire de Bourgoin-Jallieu. Le 24 mars dernier, l’annonce de l’interdiction de la tenue des marchés, couverts ou non, avait ébranlé un peu plus l’économie locale. Rapidement, plusieurs maires se mobilisaient pour demander une dérogation auprès du Préfet de l’Isère. Des exceptions ont être faites en milieux rural et semi-rural, sous certaines conditions : fréquentation régulée, nombre d’exposants limité, distanciation, etc. Les dérogations ayant été obtenues dans les temps, il n’y a eu aucune pause dans les communes de La Tour-du-Pin et Saint-Chef, ce qui n’a pas été le cas de Bourgoin-Jallieu, Crémieu et Morestel, entre autres. 

Nouvelles règles en vigueur

Par l’intermédiaire d’une vidéo, Vincent Chriqui est revenu sur l’organisation des marchés alimentaires. « Il ne s’agit pas de tout interdire ! Ce qu’il faut, c’est être efficace ! La question s’est posée, notamment, dans le cadre des marchés », détaille le maire. Les marchés berjalliens ont donc été rétablis depuis mercredi 1er avril, avec celui qui se tient à Champ-Fleuri. Il y en existe trois autres, en centre-ville, les jeudis et dimanches, et sur le Champs de mars, les samedis. Cela, en appliquant strictement les règles de la Préfecture : pas plus de 5 commerçants sur un site, distances de sécurité et règles de circulation. Tout est contrôlé sur place par la police municipale et les services techniques. « Les marchés sont une manière plus sûre que de s’alimenter dans les grandes surfaces où il y a de nombreuses personnes. Cela permet aussi de faire vivre nos producteurs locaux et les circuits courts », analyse Vincent Chriqui.

À Bourgoin-Jallieu, les marchés ont rouvert avec celui de Champ-Fleuri qui s’est tenu mercredi 1er avril. ©Carole Muet

Réglementés

À Morestel, le marché fera son retour dimanche 5 avril dans un nouveau périmètre. À Crémieu, ce sera mercredi 8 avril. Comme le veut le règlement, 5 marchands seront présents : 2 (fromagers), 2 (maraîchers) et 1 producteur (de pommes). Pour appliquer le règlement, le marché s’installera place Grammont et non sous la halle. Par ailleurs, les marchands changeront à chaque marché (roulement). À Bourgoin-Jallieu, les producteurs et commerçants doivent impérativement voir le placier pour connaître toutes les modalités en vigueur. « Il ne faut pas venir sans nous prévenir », alerte  Olivier Dias, l’adjoint aux finances. Durant toute la durée d’un marché, un agent de police municipale devra être présent afin de s’assurer du respect des mesures d’hygiène et de distanciation sociale (“barrières”). Le Préfet se réservant la possibilité de revenir sur la dérogation accordée en cas de non-respect du règlement.

Par Carole Muet