CRENO accélère son envol

CRENO accélère son envol

Installé depuis juin 2018 dans de nouveaux locaux, construits sur le parc d’activité des Glaisins à Annecy-le-Vieux, CRENO s’inscrit dans une dynamique de développement, notamment sur les marchés américains et chinois.

Avec le plan CRENO 2020, Le créneau Industriel SAS compte bien tirer parti de son savoir-faire pour développer ses ventes. Experte dans les solutions d’usinage de haute technologie pour les grands noms de l’aéronautique mondiale, la PME ancilevienne est numéro un mondial du perçage acoustique et pionnière dans la découpe par ultrasons sur le marché du nid d’abeille. Elle a déménagé de quelques centaines de mètres pour s’installer, en juin 2018 dans un bâtiment de 2500 mètres carrés, plus grand et plus fonctionnel, que le précédent. Implantés sur un terrain de 12 000 mètres carrés, ces nouveaux locaux qui ont été pensés pour être facilement extensibles représentent un investissement de l’ordre de 3 millions d’euros.

Réputé dans le monde entier pour son savoir-faire, Creno intervient pour les plus grands comptes de l’aéronautique mondiale comme Airbus, Dassault, Safran, Spirit, Collins, Latécoère ou encore le Chinois Avic.

Une nouvelle marque

En parallèle, l’industriel a travaillé sa stratégie commerciale avec la création d’une marque, CRENO, visible et lisible à l’international. « Nous avons remarketé notre offre de solutions,  refondu notre site internet, éditer des plaquettes en anglais et chinois ou encore participer au salon du Jec, mi-mars 2019 à Paris », ajoute Alain Bejean, son directeur général. Au-delà des outils de communication, l’accent est mis sur les ressources humaines avec l’embauche d’un webmaster, de deux commerciaux et la création d’une direction commerciale. 

Un développement sur le marché US

Le Créneau industriel qui emploie une quarantaine de salariés réalise un chiffre d’affaires annuel qui oscille entre 8 et 10 millions d’euros. L’international représente 90% des ventes, en particulier aux Etats-Unis où il compte trois gros clients. Pour gagner de nouveaux marchés, la petite filiale (2 salariés) de Los Angeles s’étoffe et va être dotée d’outils industriels afin d’intervenir en amont, en phase de recherche et développement, sur les projets.

Et en Chine

Le marché chinois qui bénéficie de la présence d’une équipe locale de deux personnes est également très prometteur. En mars dernier, l’industriel haut savoyard a livré sa 20e grande machine à commandes numériques à Avic, le principal équipementier chinois. Cette solution « deux en un » permet à la fois d’usiner des pièces composites et de faire de la découpe ultrasons de nid d’abeille, de manière rapide, avec une précision au centième de millimètres, sans poussière et sans déformation de la matière. Conçue selon un cahier des charges spécifiques, répondant aux besoins d’Avic, cette machine qui mesure 6 mètres de long pour une hauteur de 2,2 mètres de haut pèse pas moins de 30 tonnes. CRENO qui consacre chaque année 8% de son chiffre d’affaires à l’innovation technologique vise à 3 ans un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros.

Une succession de pilotes

Le Créneau industriel a été créé en 1978 sur le bassin annecien par Dominique Basso et Alain Pietryka. En 2012, les deux ingénieurs passent le relais à Laurent Combaz qui cherchait une entreprise à reprendre après avoir dirigé durant une vingtaine d’années des PME industrielles. Réalisée avec des partenaires financiers (CM-CIC Capital Finance,  FSI Régions et Expansivest), cette reprise progressive  se traduit par une hausse de 50% du chiffre d’affaires, entre 2012 et 2015. A l’automne 2017, Laurent Combaz décède brutalement en montagne, laissant l’entreprise sans dirigeant. Alain Bejean arrive en décembre 2017 pour une mission de management de transition qui s’est transformée, compte tenu du potentiel de l’entreprise, en contrat « longue durée ». Issu de l’Ecole Centrale, Alain Bejean a assumé diverses responsabilités chez Salomon (huit ans) et Somfy (douze ans) avant de créer, en 2012, DevelopUp, une société dédiée à l’accompagnement de dirigeants. En parallèle, il a lancé  sa propre start-up, T&H, spécialisée dans l’habitat.

Depuis son arrivée en décembre 2017, Alain Bejean a mis en place un comité de direction constitué de cinq personnes qui traite les gros dossiers. “Ce management participatif est source de motivation, d’ouverture”, dit-il.

Crédit photos : CRENO

Précision

Dans la version papier de cet article publié le 10/05/2019  dans Eco Savoie Mont Blanc, pour désigner Le Créneau industriel SAS (marque CRENO), nous avons utilisé le sigle LCI qui “ne correspond ni à notre marque, ni à notre appellation juridique, ni même à un nom d’usage utilisé en interne comme avec nos clients” nous a fait savoir Alain Bejean. Nous présentons toutes nos excuses à l’entreprise pour cette erreur.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ