À la découverte de l’usine Danfoss de Reyrieux

À la découverte de l’usine Danfoss de Reyrieux

Une visite en images de l’usine de fabrication de compresseurs pour le froid et la climatisation, qui vient d’inaugurer un laboratoire Atex de 3 000 mètres carrés.

L’usine Danfoss Commercial Compressor de Reyrieux inaugurait le 12 septembre, un nouveau laboratoire Atex (atmosphère explosive) de 3 000 mètres carrés (lire notre édition du 19 septembre). Il s’agirait du plus grand d’Europe selon l’entreprise qui, à l’appui de ses dires, argue de sa connaissance du marché et de la concurrence. La raison de cet investissement de 16 millions d’euros pour 18 mois de chantier : pouvoir tester sur ses compresseurs, de nouveaux fluides frigorigènes dont le moindre impact sur le réchauffement climatique a pour revers une plus grande inflammabilité. Le site compte quelque 70 bancs d’essai. Celui qui figure sur la photo ci-dessus sert à tester le rendement. « Un bon compresseur consomme peu d’énergie et produit beaucoup de froid, explique Frédéric Molle, responsable du laboratoire et de l’atelier de prototypage. L’évaluation se fait dans différentes conditions de fonctionnement, ce qui permet d’établir des moyennes. »

Danfoss chambre acoustique

Le laboratoire compte également une chambre acoustique où l’on mesure non seulement le bruit produit par les compresseurs, dans toutes les directions, mais effectue également des tests de vibration. « On peut avoir un appareil silencieux, mais qui vibre, entraînant des résonances et du bruit dans les autres équipements. Il nous faut donc y être attentif », justifie Frédéric Molle.

Danfoss fluides frigorigènes

Une vingtaine de fluides frigorigènes différents sont testés, ici. Les bancs d’essai sont conçus en interne, par les équipes d’ingénieurs du site, grâce aux données des compresseurs instrumentés chez les clients, qui permettent de connaître les conditions d’usage, et aux lois de la physique.

Danfoss ligne lean

L’usine de Reyrieux n’a pas que son laboratoire comme point d’intérêt. Elle vaut aussi pour son intégration des technologies 4.0. Le site produit 270 000 compresseurs par an, répartis en deux familles : compresseurs à piston, compresseurs scroll. La ligne qui fabrique les premiers (photo ci-dessus) a adopté les principes du lean manufacturing. Un investissement de 1,6 million d’euros a été réalisé pour améliorer l’ergonomie des postes, avec des systèmes qui permettent de travailler sous différents angles sans avoir à porter les pièces ou qui permettent de soulever jusqu’à 20 kilogrammes, avec un seul doigt. Une réduction de l’encours de stock a par ailleurs permis de diminuer d’un tiers, la surface occupée par la ligne.

L’impression 3D, utilisée en R & D et prototypage dans un premier temps, est désormais employée en maintenance, pour remplacer certains consommables, et en ergonomie, pour concevoir des outillages plus légers. Le site entend également se lancer prochainement dans la maintenance conditionnelle. Vingt-cinq accéléromètres et 18 capteurs de température vont être installés sur les machines pour pouvoir intervenir en cas de dérive dans les mesures et éviter des pannes sur la ligne.

Danfoss ergonomie

Sur la ligne scroll, 1,5 million d’euros ont été investis en cinq ans pour installer cinq cellules robotisées, destinées à la peinture, l’assemblage et la manutention. Autre aspect de la digitalisation, 100 % des enregistrements de contrôle sont aujourd’hui dématérialisés, ce qui facilite la traçabilité. « Et nous avons commencé à filmer les opérations pour simplifier la formation des opérateurs », note le responsable de l’unité autonome de production.

Sur la zone logistique, enfin, des gants ou mitaines connectés, équipés de scanners, sont utilisés en remplacement des douchettes.


Le site au sein du groupe

L’usine Danfoss Commercial Compressor de Reyrieux appartient à la division froid du groupe danois Danfoss, laquelle compte 14 usines dans 10 pays, 6 179 employés et 1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaires. Le site, lui, compte 485 personnes, pour 140 millions de CA.


Par Sébastien Jacquart

Une Eco de l'AinCet article vient en complèment du papier paru dans le magazine ECO de l’Ain du 19 septembre 2019 sur l’inauguration du laboratoire Atex de Danfoss. Pour retrouver l’intégralité des articles de notre hebdomadaire, mais aussi de nos suppléments et hors-séries, c’est ICI.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ