Démographie médicale : le Grand Bourg opte pour le salariat

par | 20 avril 2022

La communauté d’agglomération prend acte du déclin de l’exercice libéral de la médecine générale et se met en position d’embaucher.

« Grand Bourg Agglomération entend se mettre en situation de salarier des médecins. L’activité salariée des généralistes est un phénomène durable appelé à devenir majoritaire par rapport à l’exercice libéral », justifie la délibération adoptée lors du dernier conseil communautaire, en s’appuyant sur des études du Conseil national de l’ordre des médecins et de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques. Le CNOM, qui constate une baisse de 9 % du nombre de généralistes en France, entre 2010 et 2021, anticipe en effet une décrue supplémentaire de 4 % d’ici à 2025. La Drees, de son côté, prévoit que la profession sera salariée à 55 %, en 2050.

Un territoire en tension

« Le problème est donc national et Grand Bourg Agglomération est comme les autres territoires. Sa situation est par ailleurs aggravée par l’évolution positive de sa démographie. En conséquence, le taux de couverture médicale a baissé mécaniquement du fait de cette évolution », poursuit la collectivité qui rappelle travailler « en parfaite symbiose » avec le Département, sur le sujet. Pour mémoire, l’Ain affiche un taux de 6,9 généralistes pour 10 000 habitants, contre 8,9 au national. Et si 15 % des habitants du département n’ont pas de médecin traitant, cette proportion monte à 20 % à Bourg-en-Bresse (et Oyonnax).

Le nouveau plan d’action pour la démographie médicale de l’intercommunalité (établi pour la période 2022-2026) prévoit de renforcer le nombre de médecins en créant un centre de santé public d’agglomération. Celle-ci déposera donc une demande d’agrément auprès de l’Agence régionale de santé afin d’obtenir le remboursement, par l’assurance maladie, des actes pratiqués par les médecins salariés. Un équivalent temps plein sera recruté pour coordonner et mettre en œuvre le plan. D’autant que Grand Bourg Agglomération entend, aussi, favoriser les pratiques innovantes pour l’accès aux soins (comme la télémédecine ou la délégation de tâche), accompagner l’émergence de nouveaux métiers ou encore, renforcer l’accueil des étudiants en santé et des jeunes professionnels sur le territoire.


Sébastien Jacquart

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez également :

Fonds frontaliers 2023 : combien touche votre commune ?

À l’occasion du vote de la 51e tranche de la Compensation financière genevoise, découvrez en détail les montants versés aux communes haut-savoyardes. Le Département de la Haute-Savoie a reçu 275,7 millions d’euros en 2023, en hausse de 10,6 millions d’euros sur un...

LIRE LA SUITE

Panorama économique Industrie 2024

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine hors-série "Panorama économique Industrie 2024" sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf,...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS