Des masques pour le BTP savoyard

par | 5 Juin 2020

La Région distribue 100 000 masques aux professionnels du bâtiment. Un volet d’un plan plus vaste.

A l’occasion de la remise de 11400 masques aux deux fédérations représentatives du BTP en Savoie (4600 pour la fédération du bâtiment, 6800 pour la Capeb), le conseiller délégué aux vallées de montagne Fabrice Pannekoucke revient sur la génèse d’une opération plus complexe qu’il n’y parait.

« Très rapidement après l’annonce du confinement, nous avons lancé un plan de relance du bâtiment de 150 millions d’euros, puis voté une enveloppe de 15 millions pour accompagner les entreprises dans leur achat d’équipements de protection, et enfin nous avons choisi de distribuer 100 000 masques aux entrepreneurs et à leurs salariés. » Les caisses sont livrées directement aux fédérations qui se chargent des distributions auprès des entreprises, « qu’elles soient adhérentes ou non de nos organisations », précisent Christophe Gonnard et Patrick Richiero, présidents de la Capeb et de la Fédération du bâtiment en Savoie. En trois jours, 4000 masques ont été distribués à 200 entreprises.

Une initiative appréciée des professionnels. « Dans cette période compliquée nous avons eu le sentiment d’être écouté, assure Patrick Richiero. Il a fallu beaucoup expliquer nos difficultés, régler les problèmes les uns après les autres ». Les chantiers sont aujourd’hui rouverts, mais « ce qui nous inquiète maintenant, c’est « l’après » : comment rebondir ? », s’interroge le président de la fédération du bâtiment en Savoie. « On ne peut pas se permettre une seconde crise, économique celle-là, dans six mois. En mai, les entreprises étaient sur la lancée des appels d’offre en cours mais en juin, tout le monde sens que ça se calme déjà… Nous nous employons à mobiliser tout le monde pour éviter le trou d’air. Il faut vite lancer les chantiers. Pour l’économie des pays de Savoie toute entière, pas uniquement pour le BTP. La prochaine saison d’hiver se gagne en partie dès cet été ! »

Pour la Capeb, Christophe Gonnard attire lui aussi l’attention sur la période qui s’ouvre : « nos entreprises vont vite être en tension de main d’œuvre. Il va être important d’aiguiller des emplois vers le BTP. Chez les artisans, les chantiers chez les particuliers ont été à l’arrêt pendant trois mois. Sur les autres chantiers, nous avons su être réactifs, mettre très vite en place le guide et reprendre le travail. La profession du BTP dans son ensemble a été un exemple pour les autres secteurs ».

Cela méritait bien quelques masques !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest