En 2014, la Mission économique de l’Ain (MEA) a «gagné» 40 projets d’entreprises, dont 21 émanent de structures exogènes. Ces dernières représentent 22,7 millions d’euros d’investissement contre 8,6 en 2013, l’ensemble 38,8 millions d’euros contre 27,7. «Nous revenons à des chiffres un peu plus significatifs, notamment en implantations, par rapport à une année où les investissements étaient très faibles, commente Nathalie Sahuc, directrice de la MEA. Nous avons davantage de constructions et d’acquisitions de terrains ou de locaux, alors que nous n’avions pratiquement que des projets en location. De plus, parmi nos 21 implantations, nous avons quatre entreprises qui s’inscrivent dans une logique de rachat.»
Autre nouveauté 2014, la MEA a développé une approche digitale de la prospection pour coller davantage aux pratiques des chefs d’entreprise. «Cela a bien fonctionné puisque 25 % des projets détectés l’ont été par ce canal, observe la directrice. Mais quelle que soit la manière de prospecter, il nous faut travailler en lien avec l’ensemble des territoires, communautés de communes et agences de développement économique. Il faut une bonne coordination pour gagner des projets.» …