Eau : un flot d’investissement dans la région

Au deuxième trimestre 2017, l’agence Rhône Méditerranée Corse a aidé à hauteur de 67,7 millions d’euros les investissements conduits en Auvergne-Rhône-Alpes.

Une enveloppe de 67,7 millions d’euros a été allouée au deuxième trimestre 2017 par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse pour cofinancer un total de 686 chantiers. Elle est consacrée pour une moitié à l’amélioration de l’assainissement avec d’importants investissements pour réduire les rejets par temps de pluie (15,9 millions d’euros). L’autre moitié se répartit entre la restauration des milieux aquatiques et l’amélioration de l’alimentation en eau potable (mise en conformité,  renouvellement des réseaux).

Les opérations majeures

Parmi les projets les plus significatifs,  la création d’un bassin de stockage des eaux de pluie de 8000 m3 afin de réduire de 88% le volume d’eau usée déversé au milieu naturel sans traitement.  Le projet contribuera à l’amélioration de la qualité des eaux de la Leysse et du lac du Bourget, un bassin versant sensible aux pollutions domestiques. Porté par la communauté d’agglomération Chambéry métropole-Cœur des Bauges, il est soutenu à hauteur de 1,33 million d’euros. Le syndicat des eaux Rocailles et Bellecombe (74) reçoit lui 1,5 million d’euros pour transférer les effluents de la commune de Bogève, aujourd’hui traités par un lagunage non conforme, sur la station d’épuration de Scientrier. Ces travaux permettront de limiter les pollutions domestiques sur ce bassin versant sensible de l’Arve. Le syndicat mixte de l’Isère et de l’Arc en Combe de Savoie (73) va lui engager la restauration de 5,5 km du lit de l’Isère. Les travaux qui consistent à curer les sédiments fins pour favoriser l’écoulement des eaux et lutter contre les inondations tout en restaurant la morphologie de la rivière seront aidés à hauteur de 725 000 euros.

550 millions investis en 2016

Sous tutelle du ministère de l’Environnement, l’agence de l’eau est un établissement public qui perçoit l’impôt sur l’eau payé par tous les usagers (ménages, collectivités, industriels, agriculteurs… ). En 2016, 550 millions d’euros ont été investis sur le périmètre Rhône Méditerranée Corse. L’objectif du bassin Rhône Méditerranée est de passer de 52 % des rivières en bon état écologique à 66 % d’ici 2021.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FLASH INFO COVID-19 : nous sommes dans l'obligation de stopper la diffusion de nos MAGAZINES PAPIER pour quelques semaines. Demandez votre CODE D'ACCÈS DIGITAL ICI >>