Eclat Alpin, cosmétique naturelle, bio et locale

par | 10 Sep 2021

Anaïs Roy n’a que 32 ans mais a beaucoup voyagé, notamment en Australie. Evoluant dans la communication et le marketing, dans des secteurs tels que l’édition logiciel ou la sous-traitance automobile, elle finit par embrasser celui des cosmétiques chez Oïa Beauté avant de revenir dans sa Savoie natale.

Son but depuis deux ans, alors que son projet Eclat Alpin est très suivi sur les réseaux sociaux ? Répondre aux utilisateurs en quête de naturel et de traçabilité, en élaborant une gamme de soins vegan, sans conservateurs et certifiée bio, aux extraits végétaux des Alpes : bourgeons de sapin blanc, fleurs de bleuets, de mauve, d’edelweiss… « Le packaging est à 95 % en plastique européen recyclé, les étuis en carton et les encres végétales », précise celle qui a bénéficié du soutien de la Région AURA et qui a remporté la bourse French tech et Start-Up and Go.

Car l’innovation réside aussi dans la formulation (recherche de fournisseurs alpins, remplacement du beurre de karité par du beurre de chanvre par exemple), dans l’aspect avec des textures solides qui se transforment en crème au contact de l’eau, dans l’usage avec des sticks. La jeune femme, résidente en pépinière au pôle entrepreneuriat de Savoie Technolac, a travaillé avec une formulatrice indépendante et s’est financée grâce à des fonds propres, un prêt du Crédit Agricole et une garantie de Bpifrance.

L’ancienne élève de l’Inseec vise en priorité le BtoC, mais des hôtels de luxe en station, instituts de beauté et pharmacies témoignent déjà de l’intérêt. Le succès de la campagne Ulule (785 unités vendues en trois jours, alors que 200 étaient prévues sur septembre) démontre que la démarche 100 % écoresponsable fait déjà mouche.

Julien Tarby

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Édito : pluie de milliards pour l’économie verte

Ironie du calendrier ou facétie suisse ? Au moment où Emmanuel Macron présente son plan France 2030 de relance et de décarbonation de l’industrie, doté de 30 milliards d’euros, le seul canton de Genève lance son propre plan d’investissement de 11,1 milliards de...

LIRE LA SUITE

Grand Annecy dévoile sa stratégie économique

L’Agglomération annécienne va mener des projets pour développer les secteurs de l’industrie, du tourisme et les commerces de proximité, en accompagnant les entreprises dans leur transition numérique et environnementale. Développer l’économie du territoire tout en...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest