Comme les carabiniers italiens de l’opérette qui chantent en chœur «Marchons ! Marchons !» en faisant du surplace, le gouvernement français entonne tous les jours sur le même air «Réformons ! Réformons !» sans rien changer. …Alors même que l’État préserve, contre vents et marées, les statuts avantageux et dérogatoires de ses propres agents. Michel Sapin de son côté lance chaque […]