À deux semaines des élections départementales (les 22 et 29 mars), les instituts de sondage s’en donnent à cœur joie. Dans les états-majors politiques, l’ambiance est beaucoup plus mitigée. Quand on ne peut pas se déterminer sur le fond, on risque de se limiter à se prononcer sur la forme, c’est-à-dire sur la seule étiquette politique. Tout d’abord […]