L'édito de Stéphane Coltice : "Nouvelle proposition"

par | 23 Fév 2017

Revenons encore une fois sur l’affaire Fillon. Non pas que je veuille absolument faire partie de la « conspiration médiatique », mais simplement parce qu’en tant que citoyen, j’ai du mal à comprendre ce qui pousse ce dernier à maintenir, coûte que coûte, sa position de candidat au poste suprême de président de la République…

Serait-il le dernier à ne pas avoir compris que les jeux sont faits ? En jouant la montre, il espère sans doute que les militants se remobilisent. Malheureusement pour lui, son image continue à s’écorner au fil des révélations et ses statistiques à baisser jour après jour, jusqu’à être aujourd’hui largement dépassé par Macron et Le Pen. Dans les bars, dans les rues, dans les quartiers, dans les discussions de salon, on ne cesse de revenir sur les salaires versés à sa femme et ses enfants, représentant pour le citoyen moyen le symbole de la déconnexion de l’élite politique avec le monde réel. Le candidat républicain paie ainsi le fait d’être la dernière goutte d’eau qui fait déborder l’océan. Dès lors, la décision judiciaire à venir semble déjà ne plus pouvoir avoir d’impact sur l’opinion générale.

Passons donc rapidement sur l’opinion des électeurs de gauche qui, massivement se réjouissent de cette situation, qui représente pour eux à la fois un acte de justice sociale et une aubaine incroyable de voir leur parti reprendre des couleurs. Mais que se passe-t-il dans la tête des électeurs de droite ? Que ces derniers croient ou non en l’innocence de l’ex-Premier ministre, ils souhaitent que leur parti puisse l’emporter aux prochaines élections et espèrent donc de toutes leurs forces qu’on leur donne un candidat qui puisse être jugé sur son programme plutôt que sur ses erreurs passées. Aujourd’hui, même les plus fervents ne croient plus en la possibilité d’une victoire portée par un candidat marqué par le sceau de la disgrâce populaire.

« LE CANDIDAT RÉPUBLICAIN PAIE LE FAIT D’ÊTRE LA DERNIÈRE GOUTTE D’EAU QUI FAIT DÉBORDER L’OCÉAN. »

Alors quelle est la solution pour le camp des Républicains qui voient petit à petit leurs électeurs se laisser séduire par le chant de Marine ou d’Emmanuel ? A deux mois des élections, aucune personnalité ne semble vouloir ou pouvoir jouer les candidats de substitution, laissant finalement à François Fillon (qui ne fait rien pour y échapper) le soin de porter seul le poids d’une défaite annoncée. Ne reste donc à ce dernier qu’à jouer son va-tout : muscler sa campagne pour maintenir un noyau susceptible de le sauver. C’est le tour qu’a pris la campagne de M. Fillon lors de son meeting de Compiègne, où il a assuré ses auditeurs d’un renforcement sécuritaire du pays.

Il est en revanche surprenant de constater qu’aucune proposition de changement constitutionnel ne soit encore venue s’infiltrer dans le débat, représentant la promesse d’un vrai renouveau, garant d’une République moderne débarrassée de toutes ses mauvaises habitudes. C’est pourtant le seul changement véritablement attendu par le peuple, et crié à l’ensemble des candidats dans son mouvement de révolte actuelle.

Stéphane Coltice
Directeur délégué de la publication
s.coltice@eco-ain.fr

Le dessin de la semaine, de Faro, sur la Silver Economie

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Ça gaze pour la cidrerie Les Pentes !

Atelier collage d’étiquettes dans le hangar de la Cidrerie Les Pentes, à Arith. Julien Savaux, 36 ans et Aurélien Bouzac, 40 ans, armés de leur seau de colle et d’une pile de très jolies étiquettes, s’attaquent à une armée de bouteilles de 75 et 33 centilitres....

LIRE LA SUITE

Énergie : le réseau électrique de l’Ain amélioré

Afin de restructurer l’alimentation du réseau électrique au nord-ouest de l’Ain, Enedis réalise un forage horizontal sous la Saône. Le contrat de concession signé fin 2019 entre le SIEA (Syndicat Intercommunal d’Énergie et de e-communication de l’Ain) et...

LIRE LA SUITE

Publicité