L'édito de Stéphane Coltice : "Touristes tics"

par | 7 Sep 2017

Durant quelques semaines, nous avons oublié notre quotidien, l’actualité (avec une petite exception pour les tribulations médiatico-financières de Neymar – sic) et nos problématiques professionnelles, pour nous consacrer quasi exclusivement à notre famille, nos amis et notre bien-être. Cette pause estivale attendue revêt d’ailleurs un caractère indispensable puisqu’elle offre à chacun l’occasion de faire le plein d’énergie, de changer de rythme, de faire tomber le stress et de s’ouvrir l’esprit, pour attaquer la rentrée sous les meilleurs auspices.

Incontestablement, le dépaysement fait partie de cette rupture. C’est pourquoi, dès les premiers jours de vacances, certains d’entre nous font le grand saut pour partir à l’autre bout du monde, à l’assaut de nouveaux horizons, de nouveaux peuples et de nouvelles habitudes, à la rencontre des couleurs balinaises, du bruit new-yorkais, de la moiteur laotienne, de la douceur antillaise…

Stéphane Coltice

D’autres, plus nombreux, se contentent du bassin méditerranéen, cependant tout aussi riche en plaisir et en diversité. Les villages blanchis de Grèce, les montagnes corses plongeant dans la mer, les fonds poissonneux de Sardaigne, les fêtes d’Ibiza… offrent tout autant de motifs de satisfaction et de changements, en fonction de ce que l’on recherche évidemment. Tout comme le sud de la France peut vous offrir ses odeurs de lavande et de poissons grillés, ses petits rosés à déguster à l’ombre d’une pergola, et ses parties de pétanque élevées au rang de patrimoine national…

Mais il n’est pas toujours besoin d’aller aussi loin pour profiter de paysages époustouflants et d’activités séduisantes. Mis en valeur lors de l’étape du Tour de France, l’Ain et le Bugey invitent aussi à la flânerie, à la découverte de paysages bucoliques et de sensations inédites. À l’image de notre champion local Éric Barone, comment ne pas rêver de traverser le lac de Nantua sur une tyrolienne ? Une activité qui rencontrerait sans doute l’adhésion du public… Sans complexe avec d’autres destinations, le comité départemental du tourisme révèle d’ailleurs sur un communiqué de presse : « l’Ain affiche de bons arguments en termes de gastronomie, de patrimoine, de nature ou de bien-être ». Et pour profiter au mieux des charmes touristiques de notre territoire, il propose aussi sur son site internet de nombreux guides thématiques pour vivre à fond son activité préférée : vélo, parapente, canyoning, pêche, kayak… Les atouts ne manquent donc pas pour faire de notre département une destination touristique privilégiée, et les nombreux projets en cours viendront encore largement enrichir toutes les promesses d’aujourd’hui : chantier médiéval pédagogique à Montcornelles, centre thermal et aqualudique à Hauteville, Maison du Petit Prince de Saint-Exupéry dans la Plaine de l’Ain ou projet Dinoplagne dans le haut-Bugey…

« Mis en valeur lors de l’étape du Tour de France, l’Ain et le Bugey invitent aussi à la flânerie, à la découverte de paysages bucoliques et de sensations inédites.« 

Loin d’être anecdotique, cet élan touristique pourrait alors largement contribuer au développement économique du territoire. Aux côtés de Paris, la Côte d’Azur et la Bretagne, qui ont su retrouver une hausse de leur fréquentation, après les années de disette engendrée par la crise et la menace terroriste, l’Ain pourrait à sa mesure participer à l’objectif de 100 millions de touristes fixé par notre ministre, et démontrer ainsi que notre sens de l’accueil ne s’assimile pas à celui d’une auberge espagnole.

Stéphane Coltice
Directeur délégué de la publication
s.coltice@eco-ain.fr

 La réforme du Code du travail selon Faro

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Hôtellerie : DeSavoie rachète Lodge & Spa Mountain

Le groupe DeSavoie, via sa filiale Altitude Resort Development, officialise l’acquisition de Lodge & Spa Mountain pour un montant proche de 140 millions d’euros. Grâce à cette opération, le groupe DeSavoie peut se targuer d’être le plus grand groupe hôtelier de...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 5 août 2022

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°31 du 5 août 2022 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf,...

LIRE LA SUITE

Technogenia accélère sa transformation

À Saint-Jorioz, Technogenia, le spécialiste des revêtements anti-usure pour l’industrie, revoit son tour de table pour assurer son développement et sa transition écologique. Technogenia, groupe familial haut-savoyard (holding Technosup) créé en 1979 par Guy Maybon,...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS