Énergie : le gaz moins utilisé en 2020, mais plus « vert »

par | 19 Mar 2021

Si le gaz a moins servi l’an dernier pour se chauffer ou faire fonctionner les entreprises, le GNV et le biogaz accentuent leur développement.

L’année 2020 a été la plus chaude jamais enregistrée en France depuis 1900. Les foyers se sont moins chauffés, au gaz notamment, mais l’effet climat a aussi bénéficié aux entreprises, dont la consommation de gaz a baissé, se situant, pour la région, à 47 milliards de kilowattheures (-6 % par rapport à 2019).

« Hormis pour l’industrie (-8 %) davantage affectée par la pandémie de Covid-19 – en particulier le secteur automobile –, la situation sanitaire a finalement eu un impact plus limité que le climat sur l’évolution globale de la consommation régionale », annonce Georges Seimandi, délégué territorial Rhône-Méditerranée de GRTgaz (voir encadré), lors de la présentation du Bilan gaz et gaz renouvelables 2020 d’Auvergne-Rhône-Alpes.

La méthanisation se développe

Parallèlement, 2020 a vu la méthanisation progresser avec 15 sites injectant sur les réseaux gaziers (contre 12 en 2019) pour une capacité totale de production de 146 GWh/an (+22 % par rapport à 2019), soit l’équivalent de la consommation de plus de 11 400 logements. « Près de 120 autres projets sont à l’étude, ce qui fait d’Auvergne-Rhône- Alpes l’une des régions françaises les plus dynamiques pour le développement du biométhane », assure Georges Seimandi. Pour soutenir ce développement, GRTgaz et la chambre régionale d’agriculture ont renouvelé leur partenariat.

« AUVERGNERHÔNE- ALPES, RÉGION PARMI LES PLUS DYNAMIQUES POUR LE DÉVELOPPEMENT DU BIOMÉTHANE. »

Georges Seimandi (GRTgaz)

Le GNV-bioGNV sur courant alternatif

Au cours de l’année écoulée, les opérateurs des réseaux gaziers se sont fortement mobilisés pour définir des schémas d’évolution des réseaux et offrir aux porteurs de projets une visibilité accrue. Ce travail interopérateurs s’est traduit, fin 2020, par la validation de 17 zonages en Auvergne-Rhône- Alpes par la Commission de régulation de l’énergie, ce qui représente un investissement de 60 millions d’euros sur les réseaux gaziers. Solution de décarbonation du secteur des transports, le GNV (gaz naturel véhicule)-bioGNV a progressé fortement en 2020.

Près de 800 camions (+92 %) et 500 bus et cars (+35 %) aujourd’hui en circulation en Auvergne- Rhône-Alpes l’utilisent. Ils se ravitaillent en gaz et biogaz (le GNV contient généralement 20 % de bioGNV issu de la méthanisation) dans 18 stations publiques (11 autres stations sont en projet). C’est une bonne nouvelle car un véhicule roulant au bioGNV émet 3,5 fois moins de CO2 qu’un véhicule diesel identique, et réduit par conséquent fortement la pollution locale ! En outre, le GNV s’affiche déjà comme la première énergie alternative dans les transports.

GRTgaz irrigue le territoire

Avec 3 924 km de réseau, 388 salariés, 92 sites industriels, 4 stations de compression, 420 postes de distribution publique et 1 165 communes desservies en gaz, GRTgaz marque une forte présence dans la région. La société possède et exploite en France le plus long réseau de transport de gaz naturel à haute pression d’Europe. Elle a réalisé 23 M€ d’investissements en 2020 (4 M€ de prestations pour des tiers et 19 M€ d’investissements sur le réseau) et en a budgété 21 en 2021. La consommation régionale de gaz en 2020 dans la grande industrie fait la part belle à la chimie (38 %) et au pétrole (21 %), le reste se répartit entre la production électrique centralisée, la métallurgie, le papier-carton, le raffinage, le verre…


Par Éliséo Mucciante


À lire également :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Carisinfo et Lokalero font cause commune

En rachetant Lokalero et ses solutions connectées de collecte de dons, l’éditeur haut-savoyard Carisinfo complète la panoplie de ses offres et élargit son potentiel de clients. Sophie Boutrelle Avec GiveXpert, une...

Lire la suite

La Brasserie Malt Emoi se fait mousser

Nouveau lieu de production, nouveau lieu de vente directe et changement dans le pilotage, 2021 est une année de brassage, pour l’entreprise. C’est le moins que l’on puisse dire, cette année, « ça brasse » au sein de...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest