Festival : Ambronay réinventé et en « explorations »

par | 27 Août 2020

Tarifs et placements libres, jauges réduites… Le festival se met à l’heure du Covid-19 tout en proposant quelques superbes rendez-vous.

La pandémie et le confinement n’ont pas cassé le moral de l’équipe du festival d’Ambronay et de son président, Alain Brunet. « On va apporter du bonheur aux gens avec un festival ouvert, rayonnant, dynamique… et pas cher du tout ! » Un festival où il sera aussi beaucoup question d’explorations, renchérit son directeur, Daniel Bizeray, puisque tel sera le titre de cette 41e édition : « On va se recentrer sur nos missions essentielles en insistant sur la rencontre entre un monument, l’abbaye, un territoire, des artistes et un public. » D’ailleurs, « ce qui nous a motivés, insiste Alain Brunet, c’est le lien qu’il fallait conserver avec les spectateurs ». De plus, mécènes et partenaires ont tous maintenu le cap.

Jean-Louis Guyader, le président de la communauté de communes de la Plaine de l’Ain, ajoute : « Dans toute situation de crise, il y a des opportunités ! » La crise, Ambronay l’a vécue comme toutes les autres structures culturelles. À tel point qu’il a d’abord été question d’une annulation pure et simple. Finalement, il y aura bien une édition 2020, mais seulement sur trois week-ends, entre le 18 septembre et le 4 octobre, avec un nombre réduit de manifestations, essentiellement dans l’abbatiale, l’abbaye et la salle polyvalente de la commune. Avec surtout une politique tarifaire expérimentale, certains diraient révolutionnaire pour un festival qui plonge ses racines dans une abbaye bénédictine et la musique baroque. Le public sera en effet invité à choisir son tarif : 10, 20 ou 40 € pour les concerts dans l’abbatiale ; 5, 10 ou 20 € dans la salle polyvalente. Le placement sera libre et la jauge réduite.

Tarif maximum : 40 €

« Nous aurons des concerts magnifiques pour un tarif maximum de 40 € », se réjouissent d’une même voix Alain Brunet et Daniel Bizeray. Même avec un nombre limité de concerts, la carte est tout de même fort séduisante : par exemple un récital de Maria Florès accompagnée par son époux, Leonardo García Alarcón et la Capella Mediterranea ; les Leçons de ténèbres de Couperin par les Arts florissants et William Christie ; les Méditations pour le Carême de Charpentier, par les Surprises ou, toujours de Charpentier, Actéon par Les Cris de Paris dirigés par Geoffroy Jourdain.

Réservations au 04 74 38 74 04 ou sur www.ambronay.org


Des liens renforcés avec le public

Cette 41e édition, même réduite, entend ouvrir un peu plus l’abbaye au public, avec notamment des visites-concerts gratuites pensées pour les Journées du Patrimoine. Surtout, le festival va se déplacer sur le territoire avec des aubades, des concerts décentralisés (par exemple une rencontre électro-baroque à Ambérieu), des happenings musicaux dans des cours d’écoles, des immeubles… Ou encore un concert participatif le dimanche 4 octobre.

Festival d'Ambronay, visites concerts abbaye

Des visites-concerts gratuites seront organisées pour les Journées du Patrimoine.


Par Patrice Gagnant

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Le programme de travaux 2021 de Bourg Habitat

Entre projets de rénovations et constructions neuves, l'organisme logeur prévoit 17 M€ d'investissements sur l'année à venir. Bourg Habitat projette de réaliser entre 17 et 19 M€ de travaux par an, jusqu'en 2024....

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest