Festivals dans l'Ain, le rendez-vous des extrêmes

par | 10 juillet 2014

Du classique au métal, les mélomanes font le grand écart, cet été.

Deux festivals aux univers très différents attendent les festivaliers, dans l’Ain, en juillet-août. Le premier est né autour du cuivre dans la musique classique. Il a parfois flirté avec d’autres genres, mais revient aux fondamentaux pour sa 18e édition. Cuivres en Dombes se promènera du 18 au 26 juillet, du Parc des Oiseaux de Villars-les-Dombes au golf du Gouverneur, à Monthieux, en passant par le château de Luponnas à Vonnas, l’abbaye Notre-Dame-des-Dombes au Plantay, ou encore, plus insolite, la déchetterie de Villars-les-Dombes. Ce dernier lieu accueillera le 23 juillet, un spectacle où différents artistes, qui ne se connaissent pas nécessairement, feront du recyclage, en musique comme en arts plastiques. Le public est d’ailleurs invité à ramener un petit objet à jeter, à partir desquels une plasticienne produira une sculpture et une scénographie.

Ce rendez-vous innove aussi dans la forme. L’ouverture, au Parc des Oiseaux, se fera autour d’un ciné-concert, la clôture, au même endroit, autour d’un spectacle associant musique et théâtre, une fresque historique se déroulant aux alentours de l’an 1000 accompagnée de deux concertos de cuivres. Le très classique quintette de cuivres du 20 juillet, à l’abbaye, sera marqué par une «facétie musicale» en guise d’intermède et d’introduction à l’entracte. Le cadre très sobre du château de Luponnas recevra le 22 juillet, un très dynamique orchestre de tuba aux influences jazz marquées.

Le deuxième de ces festivals, lui, tourne autour du métal et du rock décalé. Organisé du 8 au 10 août à Saint-Maurice-de-Gourdans, il accueille 27 groupes et affirme avoir passé un cap, en termes d’affluence comme d’influence, pour sa quatrième édition. «Nous commençons à être reconnus par les professionnels du spectacle, comme par les médias, se félicite Mickaël Vince, le président. Ainsi, nous pouvons recevoir deux véritables têtes d’affiche : Turbonegro et Gojira.» Le premier est un groupe culte. «Il tourne très peu, depuis 25 ans qu’il existe, mais sa musique entre heavy, glam et punk s’est constituée un fan-club dans le monde entier», explique l’organisateur. Quant à Gojira c’est le représentant de la scène métal française, un groupe qui s’internationalise de plus en plus, avec de nombreuses tournées aux Etats-unis. Les concerts débutent le vendredi à 17h, puis à 11h le samedi et le dimanche, pour se terminer aux alentours de 1h du matin. Un gros week-end aux parfums de sueur et de bière.

0 commentaires

Découvrez également :

BioTech : Olgram démarre une levée de fonds

La biotech d’Archamps vient de franchir un cap dans le développement de son traitement destiné à lutter contre l’immuno-dépression. C’est une algue que les Bretons ont l’habitude de donner à leurs animaux d’élevage pour leur faire du bien. Intrigué, Hervé Balusson,...

LIRE LA SUITE

Reprise d’entreprise | Histoire d’O (74)

Une reprise d'entreprise réussie s'anticipe et se prépare. Pour bien commencer, vous devez mûrir votre projet de reprise d'entreprise. Cette réflexion doit vous amener à analyser vos motivations et vos objectifs, bien définir votre projet en listant vos critères de...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS