Une filière numérique se constitue sur le bassin de Bourg

par | 23 février 2017

Numéribourg a vocation à faire connaître les entreprises du secteur et promouvoir leurs métiers.

Une filière numérique est née, mardi 14 février, à l’échelle du bassin de vie de Bourg-en-Bresse, avec le soutien de la communauté d’agglomération, de la chambre de commerce et de la chambre de métiers. Numéribourg a pour vocation première de donner une visibilité aux entreprises du secteur, afin d’éviter que leurs clients potentiels aillent chercher ailleurs des compétences qu’ils pourraient trouver sur place. Elle vise aussi à répondre aux besoins de recrutement des acteurs locaux. C’est la raison pour laquelle elle intègre des organismes de formation et pour laquelle sa première action sera de promouvoir les métiers du digital sur le forum Ain’formation Métiers, du 16 au 18 mars à Ainterexpo.

Potentiel méconnu

L’association fédère à ce jour, 13 entreprises et organismes de formation, mais l’étude préalable à la structuration de la filière a identifié 130 intervenants dans les secteurs de l’informatique et du numérique sur le territoire. Le bureau illustre la diversité des savoir-faire et des tailles d’entreprise au sein de cette nouvelle structure. Il est constitué de François Enjary, président, dirigeant de AI Services, matériels et maintenance informatique, Dominique Trably, dirigeant d’AB6Net, conception de sites web, Diane Bertolini, dirigeante de Nous Créons Pour Vous, conseil en communication et marketing digital, Jean-Guy Perillat, dirigeant de Micronov, entreprise d’insertion par la remise en état et la vente de matériels d’occasion, Michel Maisonneuve, dirigeant d’une entreprise de maintenance informatique, Hubert Morel Lab, dirigeant d’ACG Synergie, éditeur de logiciels et hébergeur de sites web.

Par et pour les entreprises

Évolutions

Les métiers du numérique sont en évolution constante. C’est pourquoi les entreprises du secteur ont besoin les unes des autres, selon Diane Bertolini, pourquoi la formation a été placée au cœur des enjeux de la filière, selon Jean-Marc Bailly, et pourquoi celle-ci devra renforcer également ses liens avec les universités, selon Michel Fontaine.

Ce sont les chefs d’entreprise eux-mêmes qui ont alerté, en 2015, les chambres consulaires et l’agglomération sur leur ressenti d’un manque de reconnaissance et de visibilité du numérique sur le bassin de Bourg, malgré un potentiel important. La CCI, la CMA et les élus ont alors jugé naturel de les accompagner. « Déjà avec Bourg-en-Bresse Agglomération, nous avions la volonté d’un développement par filières, comme dans l’agroalimentaire avec Alimentec ou dans la mécanique avec Mécabourg, a relevé Michel Fontaine, vice-président de la communauté d’agglomération du bassin de vie de Bourg-en-Bresse (CA3B) en charge du développement économique. Dirigeant moi-même d’une petite entreprise, je constate que ma structure fait appel à cinq types de prestataires différents, assimilables au numérique. Des sociétés parfois situées loin, faute de connaître le potentiel local. Avec Numéribourg, les entreprises pourront mieux se faire connaître, mais aussi se connaître entre elles et peut-être, prendre des marchés à plusieurs. Enfin, les collectivités territoriales sont aussi des donneurs d’ordres. Et nous avons nous aussi à découvrir leurs savoir-faire. »
Et Vincent Gaud, président de la chambre de métiers, de justifier la participation de son organisme par le nombre d’entreprises artisanales figurant au nombre des 130 acteurs de la filière recensés. « L’avenir des artisans passe par le numérique quel que soit leur métier, que ce soit comme outil opérationnel ou outil de communication », a-t-il considéré. Quant à Jean-Marc Bailly, président de la CCI, il estime que la chambre est dans son rôle en accompagnant la structuration d’une filière, comme elle l’a fait avec les métiers de l’aéraulique, frigorifique et thermique. Ses élus ont de surcroît, inscrit le numérique parmi les priorités du mandat qui vient de commencer. « C’est le quatrième engagement de notre équipe de « soutenir la transition vers l’industrie du futur » », a-t-il rappelé.


Par Sébastien Jacquart

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez également :

BioTech : Olgram démarre une levée de fonds

La biotech d’Archamps vient de franchir un cap dans le développement de son traitement destiné à lutter contre l’immuno-dépression. C’est une algue que les Bretons ont l’habitude de donner à leurs animaux d’élevage pour leur faire du bien. Intrigué, Hervé Balusson,...

LIRE LA SUITE

Reprise d’entreprise | Histoire d’O (74)

Une reprise d'entreprise réussie s'anticipe et se prépare. Pour bien commencer, vous devez mûrir votre projet de reprise d'entreprise. Cette réflexion doit vous amener à analyser vos motivations et vos objectifs, bien définir votre projet en listant vos critères de...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS