Grandes idées

par | 28 Mai 2014

Qu’espérait-on de ces élections ? On a depuis quelque temps déjà la certitude que la politique ennuie de plus en plus les Français qui la jugent trop éloignée de leurs préoccupations réelles et trop dominée par une classe en qui ils n’ont plus aucune confiance. Alors, quand un pays se fiche des programmes qu’on lui présente et qu’en plus, il lui faut choisir entre 23 candidats différents, imaginez le résultat…

Il n’en fallait effectivement pas davantage pour que les euro-sceptiques – soit tous ceux qui estiment que la construction de l’Europe peut être une bonne chose pour leur pays, mais pour autant n’en apprécient pas le fonctionnement actuel et la considèrent responsable de leurs ennuis actuels – préfèrent s’abstenir, plaçant ainsi le taux d’abstention à plus de 57%. Depuis 1979, ce taux n’aura d’ailleurs eu de cesse de croitre dans tous les pays de l’Union.

Viennent ensuite les anti-européens, soit tous ceux qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez et qui sont sans doute persuadés que l’avenir de leur pays passe par un renforcement de nos frontières et un retour au franc. Ceux-ci ont (logiquement ?) voté pour le seul parti qui leur proposait une solution alternative : le Front National qui prend la tête de ces élections européennes avec 25% des voix exprimées.

Pour faire face à ce résultat, à la fois historique et catastrophique, que nous reste-t-il ? Il nous reste les réactions de nos hommes politiques et leur traditionnelle absence d’autocritique. Entre ceux qui se contentent de remettre en cause les décisions de leurs adversaires et ceux qui constatent que nos votes ne pourront que ternir l’image de la France à l’étranger, on peut déjà en déduire que rien ne changera réellement dans le paysage politique français.

D’ailleurs, pourquoi remettre en cause les belles idées des différents partis engagés – qui débordent évidemment de bonne foi et de réalisme – telles que la réforme du système bancaire ou la fin du dumping social, quand il suffit de douter de la capacité de discernement des électeurs…

0 commentaires

Découvrez également :

Toploc privilégie l’humain et les vacances nature

À Annecy, la plateforme en ligne de petites annonces de locations de vacances vise les séjours loin des villes et sélectionne des hôtes valorisant leur territoire. Expériences à la clé. « Où vais-je dormir et comment je m’occupe ? », sont les deux...

LIRE LA SUITE

Loop Sports reconditionne votre matériel de sport

La plateforme de seconde main, hébergée à l'Annecy Base camp d'OSV, rachète vélos, skis, snowboards... et parapentes aux particuliers et professionnels qu'elle répare pour les revendre "comme neuf" au prix d'occasion. Plus qu’une plateforme web de seconde main,...

LIRE LA SUITE

Ça gaze pour la cidrerie Les Pentes !

Atelier collage d’étiquettes dans le hangar de la Cidrerie Les Pentes, à Arith. Julien Savaux, 36 ans et Aurélien Bouzac, 40 ans, armés de leur seau de colle et d’une pile de très jolies étiquettes, s’attaquent à une armée de bouteilles de 75 et 33 centilitres....

LIRE LA SUITE

Publicité