Ça ne roule plus en Suisse. Les premières mises en circulation de véhicules à moteur ont subi de plein fouet les effets de la pandémie en avril. Les nouvelles immatriculations ont chuté de 59 % en rythme annuel, à 16 312 unités, selon l’Office fédéral de la statistique. Pour la principale catégorie des voitures de tourisme, qui avait déjà accusé un repli de 39 % le mois précédent, le recul est même de 68 %, à 9 033 véhicules.