Investissements en vue pour le réseau de chaleur de Faverges-Seythenex

Investissements en vue pour le réseau de chaleur de Faverges-Seythenex

Le nouveau contrat signé entre la commune de Faverges-Seythenex et Dalkia pour l’exploitation du réseau de chaleur prévoit 3,1 millions d’euros d’investissements.

Pionnière dans le domaine du chauffage au bois, Faverges s’est dotée dès 1994 d’un réseau de chaleur qui lui a permis de remplacer des chaufferies fioul en fin de vie et de valoriser la ressource locale en bois. La délégation de service public (DSP) initiale signée avec Dalkia pour l’exploitation de l’équipement qui chauffe l’équivalent de 1320 équivalents habitants arrive à échéance en juin 2019.

Un nouveau contrat

La procédure de renouvellement de la DSP a été lancé en avril 2018 avec l’appui du bureau d’études savoyard Inddigo. Sur les trois dossiers retirés, deux ont fait l’objet d’une candidature. C’est l’offre de Dalkia qui a été jugée la meilleure au niveau technique, juridique et financier par la commune. Signé le 9 mai dernier en mai pour une durée de 20 ans, le nouveau contrat prévoit une extension du réseau,  des travaux d’amélioration de la chaufferie, une prise en compte accrue des enjeux environnementaux

La DSP a été signée le 9 mai 2019 en mairie de Faverges-Seythenex.

647 ml de plus

Le nouveau contrat prévoit une enveloppe d’environ 3,1 millions d’euros d’investissements réalisés par Dalkia. Il comprend une extension du réseau sur un linéaire de 647 mètres permettant le raccordement des immeubles Les Raisses (après avis des copropriétés), des HLM de Viuz ainsi que du tiers lieu culturel et artistique prévu dans l’ancienne usine Bourgeois. Offrant une capacité supplémentaire de l’ordre de 10%, le nouveau réseau sera réalisé entre mai et septembre 2021, avec un raccordement annoncé en octobre 2021.

Modernisation

Les chaudières bois seront remplacées par deux chaudières de puissances différentes (1,65 MWh et 2,7 MWh) et la chaudière gaz changée par une de 7 MWh avec création d’une chaufferie gaz indépendante et changement de la cuve de stockage. Un ballon hydro-accumulateur sera aussi mis en place afin de moins solliciter les chaudières en cas de faible demande de chaleur. Au programme encore, la rénovation complète des sous-stations anciennes.

Enjeux environnementaux

Après travaux, la chaufferie respectera les nouvelles normes en matière de rejet et bénéficiera d’un suivi, en continu, des émissions de poussières. Le contrat prévoit encore un taux de 93,32% d’utilisation du bois.  L’approvisionnement doit se faire dans un rayon de moins de 100 km pour 90% du tonnage.  La DSP impose également un taux de 20% de PEFC, un label attestant de la gestion durable de la forêt. Et une répartition plaquettes forestières (80%), produits connexes de scierie (20%).

Crédit photos : ville de Faverges-Seythenex

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ