Jacques a dit… réalise les rêves des seniors

par | 5 Août 2021

Née en avril, cette jeune association s’est donnée pour mission d’illuminer la fin de vie des personnes âgées, en concrétisant un dernier vœu.

Née de la volonté d’apaiser la fin de vie, l’association Jacques a dit… a pour ambition de rayonner nationalement. Cette association est un « concept » unique en France. En effet, elle est dédiée à la réalisation des rêves des séniors atteints de maladies incurables. Installée à Polliat, à proximité de Bourg-en-Bresse, elle a pour mission d’apaiser la fin de vie. « C’est au chevet de mon père, atteint d’une leucémie, et au contact de mes patients au quotidien, que l’idée m’est venue d’exaucer les vœux des séniors en fin de vie. Ambulancier depuis 21 ans, je suis à l’écoute des patients que je transporte. Leurs histoires sont tout aussi uniques que leurs parcours. J’ai ressenti le besoin de rendre leur fin de vie plus douce. C’est ma façon de m’investir dans une initiative à la fois utile et humaine », raconte Daniel Jacques, fondateur et président de Jacques a dit… L’association loi 1901 prend en charge l’organisation complète du projet, de la collecte des dons à son aboutissement, le jour J, sans demander la moindre participation financière à l’intéressé, ni à ses proches. Pour remplir cette belle mission, Jacques a dit… est en recherche de partenariats et de mécénats. Elle est également ouverte aux dons. La générosité du plus grand nombre permet la réalisation des rêves en attente. Le financement d’un vœu est estimé à 1 500 € et l’association s’est donné pour objectif d’en réaliser cinq par an. Il faut savoir que lors de l’accomplissement du vœu, le senior a la possibilité d’être accompagné par le proche de son choix pour lequel les frais sont également pris en charge. « Malheureusement, le premier rêve n’a pas abouti, la personne étant décédée quelques jours avant le mariage de sa petite-fille. L’histoire m’a bouleversée. C’est au cœur de l’été que Jacques a dit… réalisera le vœu d’un patient. Nous attendons, avec une certaine impatience, ce moment d’émotion. Comme Merlin, nous sommes des enchanteurs de rêves, d’où notre logo », confesse Daniel Jacques. Être au contact d’un animal sauvage, revoir la mer, découvrir une région, manger au restaurant, monter dans un hélicoptère, faire un tour de grande roue… tout est imaginable. Avec Jacques a dit… il n’est pas trop tard pour réaliser son rêve.


Enchanteur de rêves

Jacques a dit… est né le 7 avril 2021. Elle exauce les rêves des patients à l’espérance de vie courte.

Financement participatif

La campagne ouverte le 15 avril dernier a permis de collecter la somme de 1 435 €.


Carole Muet

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Next Summer : le business d’abord !

L’industrie de l’outdoor s’est rassemblée les 13 et 14 septembre à Albertville pour présenter les produits printemps-été 2022. Un salon qui se veut avant tout fédérateur post-crise. Après des mois d’interruption en raison de la crise sanitaire, le monde...

LIRE LA SUITE

Trialp se chauffe à l’huile usagée

La société savoyarde, spécialisée dans le tri et la valorisation des déchets, modernise sa plateforme de traitement des huiles, devenue obsolète. « Cette plateforme a été décidée il y a un an pour permettre à la fois d’améliorer les conditions de travail et la...

LIRE LA SUITE

Covid-19 : le passe sanitaire fait débat

Passe sanitaire oblige, les établissements de santé sont contraints de se réorganiser. Les syndicats s’inquiètent du manque de personnels. « Le passe sanitaire est un non-sens », s’insurge Angélique Neutens, secrétaire générale de la CGT au Centre hospitalier...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest