La CAPI anticipe la reprise

par | 17 Avr 2020

Conscients de l’attente des habitants d’être équipés de masques de protection contre le virus Covid-19, le Nord-Isère s’organise en passant commande.

Jean Papadopulo, Président de la Communauté Alpes Porte de l’Isère (CAPI) et les 22 communes membres ont décidé de passer commande de masques lavables. Ils seront livrés dans un délai de 3 à 4 semaines et mis à disposition de l’ensemble de la population. « Cette commande doit permettre de préparer la reprise d’activité progressive du territoire, le 11 mai prochain. En effet, nous devons être en capacité de distribuer gratuitement un masque par habitant », indique Jean Papadopulo. Ces 110 000 masques de protection sont réalisés par les entreprises Porcher Industries (Eclose-Badinières) et Sofileta (Bourgoin-Jallieu), toutes deux situées sur le territoire de la CAPI. « Dès réception, la distribution sera effectuée par chaque commune, mais le port de masque ne se substitue pas au respect strict de tous les gestes barrières », prévient président le Président de la CAPI.

Une volonté municipale

Des communes lui ont emboîté le pas, comme Villefontaine et Maubec. Sur les 19 000 masques destinés à Villefontaine, 3 000 unités supplémentaires financées uniquement par la commune ont été ajoutées à la demande du maire, Patrick Nicole-Williams. « Nous avons passé plusieurs commandes les 27 mars et 8 avril pour renouveler les stocks destinés aux personnels, mais nous avons dû faire face à de nombreuses difficultés : délais au contrôle de douane, réquisition de commandes… Nous avons également commandé du gel hydroalcoolique afin de pouvoir assurer les gestes de protection courants », précise, pour sa part, Patrick Nicole-Williams.

En ce qui concerne Maubec, ce sont 2 000 masques lavables et réutilisables, fabriqués par l’entreprise Porcher, qui ont été validés. « La commune prend intégralement à sa charge l’achat de 1 000 masques supplémentaires fabriqués par l’entreprise Sofileta, ces deux entreprises respectant les prescriptions techniques de l’Etat, agrément DGA », indique Annick Arnold, maire de Maubec.

60 000 € d’aide aux associations

La CAPI se mobilise aussi auprès d’associations du territoire qui, par leurs actions, aident les plus vulnérables. Au-delà d’une activité en hausse, elles doivent également subir l’annulation de tous les événements qui leur procurent habituellement l’essentiel de leurs ressources. C’est pourquoi, en accord avec les maires des communes-membres, la Communauté a octroyé 60 000 €, répartis équitablement entre 5 associations du territoire : le Secours Populaire, le Secours Catholique, les Restos du Cœur, la Croix-Rouge et Emmaüs. Elles recevront 12 000 € chacune.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Par Carole Muet

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

La santé des dirigeants en péril

L’observatoire Amarok a communiqué les résultats d’une nouvelle étude portant notamment sur le risque de burn-out des entrepreneurs. Depuis le début de la crise sani­taire, l’observatoire Amarok et le Labex...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest