Doctorant à Paris 7, président d’une entreprise spécialisée dans la détection des talents, Yves Richez planche sur les stratégies d’actualisation des potentiels humains et organisationnels, comparant les approches européennes et chinoises sur 3000 ans. Il était invité à intervenir auprès des adhérents du Medef de l’Ain, lundi 17 novembre. Ses travaux lui ont en effet permis de dégager les grands principes de la stratégie, un modèle baptisé CUP, pour configuration, utilité, potentiel. «La configuration, c’est un temps et un espace donnés, explique-t-il. Le potentiel, ce sont les forces en action, comme les événements politiques ou le développement des réseaux sociaux. Configuration et potentiel constituent le contexte. Le stratège est un observateur dont le propre est de savoir trouver, dans un contexte donné, les signaux faibles qui vont lui être utiles pour développer ses activités. Il sait repérer l’utilité. Le leader incarne un idéal, le stratège une capacité d’anticipation.»

Ces principes, Yves Richez les applique à sa propre entreprise. «C’est un soutien extraordinaire, assure-t-il. Aucun processus ne doit supplanter la stratégie, empêcher la réactivité, les anticipations.» …