La Haute-Savoie en route vers de nouvelles infrastructures

La Haute-Savoie en route vers de nouvelles infrastructures
La Haute-Savoie en route vers de nouvelles infrastructures
4.6 (92%) 5 votes

Mobilité. Le Conseil Départemental 74 lance une série d’aménagements visant à désengorger les axes routiers les plus saturés du département.

L’activité des travaux publics va bon train en Haute-Savoie où les projets d’aménagement réalisés sous maîtrise d’ouvrage départementale commencent à sortir de terre. «Ce sont des opérations au long cours qui s’insèrent dans un environnement de plus en plus contraint. Les dossiers mettent cinq à dix ans à sortir, parfois beaucoup plus», observe Christian Monteil, le président du conseil départemental. C’est le cas de la déviation de Pringy dont la date d’utilité publique remonte à 2009 et a été prorogée en 2014. En cours de réalisation sur la route départementale (RD) 1201, la deuxième tranche porte sur la construction d’une deux fois une voie longue de 2600 mètres longeant l’autoroute, et de giratoires. L’opération dont la mise en service est prévue en 2019 est destinée à désengorger la traversée de Pringy, améliorer la desserte de Promery et de la zone d’activité de La Ravoire. Elle représente un investissement de 19,3 millions d’euros.

Pour la déviation de Poisy, engagée en 2013-2014, la phase 2 (2,2 millions d’investissement) sera livrée au premier semestre 2019, tandis que la phase 3 (25 millions d’investissement) sera lancée à l’automne 2018 pour une livraison en 2021. Longue de 1,3 kilomètre, cette nouvelle voie délestera le trafic de transit et accompagnera l’urbanisation de la zone.

“Ce sont des opérations au long cours qui s’insèrent dans un environnement de plus en plus contraint.” Christian Monteil, le président du conseil départemental 74.

Enquête publique conjointe

Dans l’agglomération d’Annecy toujours, l’aménagement de la RD1508 et le doublement de la RD3508 font l’objet d’une enquête publique conjointe, depuis le 9 avril et jusqu’au 14 mai. L’objectif est de lancer les travaux en 2019 pour une période de deux ans. Le doublement de la RD3508 concerne la mise à 2×2 voies d’une portion de 2,4 kilomètres, le long de l’aéroport, entre les échangeurs de Gillon et de l’hôpital. Il com- prend aussi le doublement du viaduc du Viéran, le réaménagement des bretelles de l’échangeur avec la RD908b, la construction d’un giratoire pour accéder au secteur de Sous-Lettraz et des aménagements de capacité complémentaire au droit de l’échangeur de l’hôpital. Au total, l’investissement s’élèvera à 37,9 millions d’euros co nancé à parts égales par le Département et le Grand Annecy.

L’aménagement de la RD 1508, entre Sillingy et Épagny Metz-Tessy se décompose en deux sections : aménagement sur 1,2 kilomètre et mise à 2×2 voies sur 2,8 kilomètres. Les principaux carrefours seront équipés de passages inférieurs pour les piétons et les cyclistes. La voie verte existante sera prolongée d’1 kilomètre tandis qu’une voie en site propre sur 1,2 kilomètre sera créée pour les bus. « Nous avons là toute la synthèse des aménagements que le Département réalise : des voies routières car il faut répondre aux besoins des automobilistes, mais aussi des axes pour la mobilité douce et pour les transports en commun», poursuit Christian Monteil.

432 millions investis dans l’agglomération annécienne

Le conseil départemental 74 assure également la maîtrise d’ouvrage d’opérations touchant un périmètre plus large que le Grand Annecy, comme le projet de mobilité Ouest comprenant un tunnel monotube de 2,9 kilomètres sous le Semnoz pour un montant de 142,5 millions d’euros. S’ajouterait un bus à haut niveau de service connectant Annecy à Faverges (55,4 millions) et une nouvelle voie urbaine traversant la zone de Vovray (74,4 millions). «Nous allons saisir la commission nationale du débat public de manière à garantir que la concertation qui débutera en septembre 2018 se déroule le mieux possible », précise le président de l’assemblée départementale. Ces opérations figurent dans la convention des aménagements routiers signée en 2016 entre le Grand Annecy et le Département pour un montant total de 432 millions d’euros.

Vallée de l’Arve, Chablais et Genevois

Le contournement de Marignier est l’un des maillons du projet d’aménagement en rive droite de l’Arve. Lancé en 2015, cet investissement de 58 millions d’euros se décompose en cinq tronçons pour 5,6 kilomètres de voies nouvelles reliées par cinq nouveaux giratoires. Sur l’A40, la construction du futur diffuseur de Viry pourrait se concrétiser entre 2021 et 2023. Son coût et celui des liaisons associées sont estimés à environ 20 millions. Les investissements routiers sont complétés par des opérations sur les voies vertes (5 millions d’investissement par an sur six ans pour le Département), le transport par câble (80 millions prévus pour le Funi aine reliant Magland au Col de Pierre Carré) et le ferroviaire, avec notamment le Léman Express et le programme associé de modernisation des 19 gares concernées par l’arrivée prochaine du RER transfrontalier.


Sophie Boutrelle


Cet article est paru dans Eco Savoie Mont-Blanc du 20 avril 2018. Il vous est exceptionnellement offert à titre gratuit. Pour retrouver l’intégralité des articles de notre hebdomadaire mais aussi de nos suppléments et hors-séries, c’est ICI 

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux-sociaux-ECOMEDIA

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24 Attestation parution par mail Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS


MAG ECO SAVOIE MONT BLANC


MAG ECO DE L'AIN


PUBLICITÉ

MAG L'EXTENSION


MAG ECO NORD ISÈRE



ARTICLES RÉCENTS

Quinson-Fonlupt se modernise

Quinson-Fonlupt se modernise

Archivage électronique, ERP, nouveaux équipements, nouvelle offre… L'entreprise familiale de 140 ans se refait une jeunesse. Spécialiste de la collecte et de la valorisation des déchets à Saint-Denis-lès-Bourg, Quinson-Fonlupt annonce pour la rentrée, le lancement...

Le Fumet des Dombes déjà trentenaire

Le Fumet des Dombes déjà trentenaire

L’entreprise familiale s’attache à valoriser la carpe des étangs depuis 1988. « Nous n’avons pas vu passer ces trentes années! Elles ont été riches et denses, sourit Chantal Rolland, directrice générale de l’entreprise Le Fumet des Dombes. Dès le départ, notre...

Glaces des Alpes vise l’excellence du goût

Glaces des Alpes vise l’excellence du goût

Le maitre artisan glacier annécien élabore glaces et sorbets de qualité pour les restaurateurs et glaciers de France. Avec 200 parfums au catalogue, Glaces des Alpes met l’eau à la bouche. La société d’Allonzier-la-Caille, créée il y a trente ans par deux amis...

L’abbaye d’Aulps s’ouvre à la réalité augmentée

L’abbaye d’Aulps s’ouvre à la réalité augmentée

Le site cistercien du Haut-Chablais propose depuis mi-juillet des visites en réalité augmentée, smartphone en main ou, encore plus immersif, casque sur les yeux. C’est une première pour un site touristique en Pays de Savoie : l’abbaye d’Aulps propose une visite en...

Saint-Genix : le sein des saints de la brioche

Saint-Genix : le sein des saints de la brioche

La brioche fourrée de pralines, spécialité de Saint-Genix-sur-Guiers, connaît un succès légendaire. La légende raconte que Sainte-Agathe, martyre sicilienne du IIIe siècle eut les seins coupés parce qu’elle n’avait pas abjuré sa foi mais qu’ils repoussèrent...

Fruité, une usine qui a du jus !

Fruité, une usine qui a du jus !

Visite du site Fruité de La Roche-sur-Foron, où 160 millions de briques de jus de fruits et autres boissons sans alcool sont fabriquées tous les ans. C'est à La Roche-sur-Foron que sont fabriqués les jus de fruits bio et non bio des marques Pressade et Fruité (les...

RECEVOIR LES ACTUS ECOMEDIA :

Articles Premium

ARTICLES PREMIUM


ARTICLES PREMIUM

This category can only be viewed by members.

Conjoncture : pourquoi l’économie régionale a ralenti

Conjoncture : pourquoi l’économie régionale a ralenti4 (80%) 1 vote Selon l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes, l’économie régionale enregistre au premier trimestre 2018 un léger coup d’arrêt consécutif à une année 2017 très, ou trop, dynamique. Explications… «On a vécu, globalement, une année 2017 particulièrement dynamique, à la fois sur les plans national et international, avec un impact […]

Contenu reservé aux abonnés premium

Je me connecte → log in

Je m’abonne → Premium Digital un an, Premium Digital 1 jour, Premium Digital 1 semaine, Premium Digital 1 mois or Premium Digital 6 mois

Besoin d'aide ? → digital@groupe-ecomedia.com