Depuis le 18 mars, les laboratoires de biologie médicale Oriade-Noviale procèdent à des tests de dépistage par l’intermédiaire de “Drive Corona”.

De 14h à 17h30 se déroule, chaque jour, un balai incessant de voitures sur le parking privé du laboratoire Oriade-Noviale, à L’Isle d’Abeau. Pas besoin de pousser les portes d’un laboratoire, le prélèvement se fait directement… depuis votre voiture. Toutes les 5 à 6 minutes il est procédé à un test par écouvillon. Les biologistes se répartissent la tâche, tandis que le secrétariat prépare, en amont, tous les dossiers des patients. Ceux-ci s’étant préalablement inscrits par l’intermédiaire du site internet du laboratoire.

Depuis ce mardi 19 mai, un second “Drive Corona » s’est installé à Bourgoin-Jallieu, sur le parking du 1er Atelier, mis à disposition par la ville. Là, ce sont des infirmières et infirmiers libéraux de l’association ILDBB (Infirmières Libérales du Bassin Berjallien) qui procèdent aux prélèvements, en l’occurrence 19 pour ce coup d’envoi.

Une forte demande

Sur Bourgoin-Jallieu il y avait une forte demande de l’association ILDBB, pour participer aux dépistages. « Comme nous sommes dans une période de reprise, leur aide a été la bienvenue. Cette collaboration est parfaitement adaptée pour ce supplément d’activités. Nous pouvons traiter entre 1200 et 1500 tests par jour sur notre plateforme de biologie située à Saint-Martin-d’Hères. De ce fait, je pense qu’on est la première capacité de dépistage en Isère » ajoute Olivier Vidon, président du groupe Oriade-Noviale.

Uniquement sur rendez-vous

Attention ! Une ordonnance et une prise de rendez-vous sont obligatoires. Avec une prescription médicale, vous êtes invités à vous sur la plateforme numérique du laboratoire (oriade-noviale.fr). Une fois que vous avez fait cette démarche, le laboratoire vous rappelle afin de fixer un créneau entre 10h30 et 11h30 sur Bourgoin-Jallieu, et de 14h à 17h30 sur L’Isle d’Abeau, pour vous rendre au drive. Notez que le prélèvement ne dure que quelques secondes. Le coût d’un test PCR est de 54 €. Depuis le 11 mai il est remboursé à 100 % par l’assurance maladie.

« Le parcours passe nécessairement par la prescription médicale. Les patients symptomatiques ou qui ont un doute doivent consulter leur médecin, un cabinet d’urgentistes qui peuvent prescrire un test PCR » précise Olivier Vidon.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________

Par Carole Muet