Après une longue attente, la boutique fromagère a rouvert, au jour du confinement.

C’est une institution sur le bassin burgien. Après 15 mois de travaux, la fromagerie de Saint-Denis-lès-Bourg a rouvert ses portes le 17 mars. Une ouverture tombée en même temps que le début de confinement. « Malgré la situation actuelle, nous avons toujours du monde. Nous avons l’avantage d’être toujours à bonne distance des clients avec la vitrine et la caisse particulièrement larges et nous avons nos masques. Les gens préfèrent venir ici, plutôt que dans une grande surface où il y a la cohue. Nous permettons aussi de maintenir un lien social, nous connaissons nos clients et nous pouvons discuter avec eux de leurs familles », explique Nadège Buiret, responsable du magasin. Par mesure de protection, le magasin n’accepte pas plus de deux clients à la fois, un par vendeuse. Du gel hydroalcoolique est disponible à l’entrée et vers les caisses. « Pour les enfants, soit on les fait attendre sur le banc, soit on leur demande d’attendre dehors s’ils sont assez grands. Entre chaque client, nous nous lavons les mains, désinfectons le TPE et les surfaces. » Malgré tout, la fromagerie constate une légère baisse de fréquentation. Les clients n’achètent que le nécessaire. « Ils ne prennent pas le temps de regarder les rayons, ils vont à l’essentiel. Les produits spéciaux prévus pour l’ouverture ne sont pas pris en considération. »

Nouveau local, nouveaux projets

« Pour l’ouverture, nous avons également proposé des réductions allant jusqu’à – 15 % sur de très nombreux produits et intégrés 28 nouvelles références. Par la suite, nous organiserons des opérations pour la Saint-Patrick, le beaujolais nouveau, ou Pâques. Avec le confinement, nous avons dû annuler trois interventions en magasin, dont celle d’un vigneron. » La boutique privilégie les produits locaux, comme les petits Saint-Denis, la Tome de Certines, le Comté de Villereversure, le Domaine de Bresse de Servas, ou encore le fromage bio produit par l’entreprise Terre de Rêve à Saint-André-sur-Vieux-Jonc. Elle compte désormais plus de 400 références de fromages, mais propose aussi de l’épicerie fine comme de la soupe, de la confiture, du miel, des biscuits apéritifs, de la tapenade ou encore de la sauce tomate. « Nous fabriquons aussi nos propres fromages blancs. Nous avons en revanche baissé notre gamme de charcuteries. Nous louons en effet le deuxième pas-de-porte du bâtiment à quelqu’un du métier », précise Nadège Buiret. Pour elle, le changement était devenu nécessaire. La rénovation devenant trop conséquente, l’idée d’une construction neuve s’est imposée. « Nous avons ici le double en surface de vente, l’espace est bien plus lumineux et met en valeur les produits. »

Laiterie St Denis

Par Joséphine Jossermoz