Elu Président du SCoT Nord-Isère ce mardi 15 septembre avec 25 voix sur 28, Jean-Paul Bonnetain n’est pas un inconnu dans le Nord-Isère. Il a été, notamment, directeur du Syndicat d’Agglomération Nouvelle (SAN) de L’Isle d’Abeau en 1988. Après avoir été dans la fonction publique pendant 16 ans, il a été au service de l’Etat. Il a occupé plusieurs postes avant d’être nommé préfet. Au cours de sa carrière il a rejoint le cabinet du ministre de l’Intérieur comme directeur adjoint. Il a bouclé la boucle en 2016 puisque si il a débuté sa carrière dans le Nord-Isère en 1975, il la termine en tant que préfet du département.
A l’issue d’une carrière professionnelle bien remplie, et après une quinzaine de déménagements, il s’installe définitivement en 2017 dans le Nord-Isère, et plus précisément à Dolomieu.
Pour ce mandat, le comité syndical du SCoT compte 4 représentants de la Capi, 3 des Vals du Dauphiné et 2 des Collines du Nord-Dauphiné. Il s’agit d’Alain Berger, président sortant (Eclose-Badinières), André Quemin (Bonnefamille), Raymond Coquet (Granieu), Margueritte Baccam (Bourgoin-Jallieu), Christian Rey (Diémoz), Bernard Badin (Torchefelon), Patrick Margier (La Verpillière), et Christophe Laville (Saint-Alban-de-Roche).

Conforter la place du Nord-Isère

Situé entre les trois agglomérations de Lyon, Grenoble et Chambéry, le territoire du Nord-Isère est un espace attractif bénéficiant d’un réseau d’infrastrutures de déplacement performant, pour structurer son développement.
Le Schéma d’Orientation Territoriale Nord-Isère (SCoT) définit une armature urbaine multipolaire inscrite le long d’un axe Est-Ouest, sous forte pression. Cette « vallée urbaine » rassemble également les enjeux de maintien de l’agriculture, du cadre de vie, de protection et de restauration des espaces de biodiversité.
Le SCoT identifie quatre pôles urbains autour des communes de Villefontaine, L’Isle d’Abeau, Bourgoin-Jallieu, et La Tour-du-Pin. Il englobe trois intercommunalités : la communauté d’agglomération Porte de l’Isère, et les communautés de communes des Collines du Nord Dauphiné et Les Vals du Dauphiné. Cela représente une population de 197 864 habitants.
Ajoutons encore que le Nord-Isère comporte deux sites économiques de rayonnement métropolitain (parc logistique de Chesnes, parc technologique de la Porte de l’Isère) à forte densité d’emplois, et dont l’attractivité est à maintenir. Approuvé en juin 2019, le SCoT Nord-Isère a fixé des objectifs à horizon 2030.

Le gage d’un attachement constant

Conseiller municipal à Dolomieu et remplissant la fonction de vice-président en charge du développement économique dans Les Vals du Dauphiné, cet engagement est, pour Jean-Paul Bonnetain, « le prolongement naturel d’un attachement constant à la démocratie locale, et aux valeurs républicaines ».
L’ordre public et le respect des lois, le développement économique et l’aménagement du territoire, l’appui aux collectivités locales, les politiques culturelles, sociales et du logement dont il a eu la charge dans ces différents postes lui ont permis d’acquérir une certaine expertise. A cela s’ajoutent la gestion administrative complexe ainsi que les gestions de crise.
« J’ai traversé cette vie particulièrement riche et captivante en gardant en tête, et au coeur, trois enseignements que je tiens de mon père : le travail passe avant la réussite, partager enrichit, et l’humilité n’est pas une faiblesse ». Tout est dit d’autant qu’il a fait part de son énergie, avec le comité syndical, de poursuivre le travail engagé.

L’élection s’est déroulée sous la présidence de Michel Bacconnier, doyen de l’assemblée, et Mathieu Gaget, cadet de l’assemblée. Respectivement maire et adjoint à Saint-Quentin-Fallavier, ils sont délégués titulaires au SCoT Nord-Isère. Photo ©Carole Muet.

Par Carole Muet