En ces temps de confinement, les correspondances par web sont un lien fort de communication. Un peu à l’image des courriers de nos aïeux en temps de guerre, les courriers électroniques débutent par la même formulation : « Bonjour, je vous espère en bonne santé, pragmatique et combatif ! »

Dans cette crise sanitaire exceptionnelle, le Groupement des Entreprises du Canton de La Tour invite ses membres à ne pas rester seuls avec leurs interrogations : «  Entreprises et indépendants, anticipez en contactant, par mails, l’exécutif du Groupement. L’équipe vous répondra dans les meilleurs délais ». Ces professionnels se sont organisés pour mettre en commun leurs expériences et compétences, en partenariat avec des experts et personnes qualifiées. Ils vous donneront leurs avis et leurs conseils adaptés à vos problématiques. « Il arrive souvent qu’un regard extérieur soit plus objectif et serein, ce qui permet, ensuite, de prendre au mieux les bonnes décisions. Nous avons déjà établi des contacts avec la sous-préfecture et la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi) pour pouvoir aider nos membres dans leurs démarches administratives et, si besoin, appuyer les demandes d’aides » indique, Jacques Gerbault, Président du Groupement des Entreprises du Canton de La Tour.

Le président Jacques Gerbault et Claire Ballet, animatrice commerciale. ©Carole Muet

Ne pas enterrer les entreprises

Les différentes instructions sont motivées par la nécessité de ne pas enterrer encore plus les entreprises en difficulté. « Comme nous l’avions supposé, le confinement et la fermeture contrainte de nos entreprises vont vraisemblablement durer au minimum jusqu’au 3 ou 4 mai. Donc, avec un chiffre d’affaires “nul” pendant 6 semaines, et pour beaucoup, sans aucun revenu. Nous allons devoir regarder la réalité en face, en commençant par baisser notre niveau de vie et de consommation, de façon à supporter, sans trop de casse, cette période particulièrement angoissante. Il faut savoir que les indépendants sont totalement privés de revenus ! En ce qui concerne l’aide des banques annoncée par le Gouvernement, il faut lire entre les lignes. À part le report automatique de 6 mois de tous les crédits bancaires pros, les “fameux” crédits sur 6 ans “garantis par l’Etat” ne sont pas automatiques. Ils sont, après étude du dossier (effectuée par une structure “ad hoc”) octroyés aux seules entreprises qui sont considérées “saines” et sans difficultés particulières avant le 17 mars (date de l’interdiction d’ouvrir) » commente encore Jacques Gerbault.

Ainsi, pour ceux qui peuvent candidater à cette mesure exceptionnelle, ils peuvent anticiper et contacter leur chargé d’affaires pour constituer un dossier de demande de crédit de trésorerie garanti à 90 %, par l’Etat. Il peut être, au maximum, d’un montant équivalent à 3 mois de chiffre d’affaires (sur 2019). Notez que tous les secteurs économiques sont pris en compte : sociétés, commerçants, artisans, exploitants agricoles professions libérales, micro-entrepreneurs, entreprises innovantes, associations et fondations ayant une activité économique.

Contact/Renseignements : contact.legroupement@gmail.com – www.groupement-des-entreprises.fr

Par Carole Muet