Le Medef de l’Ain organisait mardi 15 mars, une rencontre sur le contrôle Urssaf ouverte aux autres organisations patronales. «Nous sommes d’abord une entreprise de recouvrement dont le contrôle ne représente qu’une petite partie de l’activité, a souligné Thierry Gloriès, président du site de l’Ain de l’Urssaf. Nous collectons des cotisations pour le financement de la maladie, de la vieillesse, de la branche famille et du chômage. Des réunions comme celle-ci sont importantes pour leur rôle pédagogique. Retenez qu’il ne fait pas hésiter à contacter l’Urssaf pour vous renseigner. C’est personnellement ce que j’ai fait avant de mettre en place un intéressement dans mon entreprise.»

Les contrôles de l’Urssaf portent sur les obligations déclaratives, l’assiette et l’assujettissement. «Nous demandons à nos inspecteurs d’échanger tout au long du contrôle avec les chefs d’entreprise, souligne Jean-Claude Pansard, directeur par intérim du site de l’Ain. Au final, une lettre d’observations est adressée à l’entreprise qui dispose de 30 jours pour faire valoir ses arguments, avant que le dépôt du rapport de contrôle. Nous nous devons de répondre point par point et de justifier notre position.» …