Un grand nom de la presse papier helvétique s’éteint, après 125 ans d’existence. Le Matin papier ne sera plus distribué à partir du 22 juillet prochain, pour ne continuer que sous forme 100 % numérique. Quelque 41 suppressions de postes sont prévues. La presse rapporte que cette décision a été prise par le groupe Tamedia pour des raisons budgétaires. Le titre est déficitaire depuis plusieurs années, avec des pertes estimées à 6 MCHF par an.