Le monde agricole tourné vers l’avenir

par | 26 Oct 2022

Le Département de l’Ain affirme son plein accompagnement à l’agriculture pour lui permettre de se moderniser, d’avoir des charges supportables et aux jeunes de s’installer.

L’état de préoccupation des organisations agricoles ne se cantonne pas à l’épidémie d’influenza aviaire. À cela s’ajoutent les éléments conjoncturels liés à l’inflation qui touche le pays. La conférence agricole qui s’est tenue le 21 octobre dernier, à Thoiry, dans le pays de Gex, arrivait à point nommé. « C’est un événement fort puisque la première partie est consacrée aux échanges portant sur l’avenir stratégique pour l’agriculture, sur l’évolution du revenu, sur l’évolution des prix et sur l’évolution du changement climatique », explique Michel Joux, président de la Chambre d’agriculture de l’Ain.

Favoriser les installations

L’autre problématique, forte dans le département, c’est le renouvellement des générations. « Être dans le Pays de Gex a permis de faire un focus sur l’agriculture gessienne où cette question du renouvellement des générations et de l’installation d’agriculteurs pose question, relève Jean-Yves Flochon, vice-président du conseil départemental en charge de l’agriculture. En ce sens-là, les structures agricoles nous demandent des efforts pour un meilleur accompagnement des jeunes qui s’installent, pour éviter les situations de difficulté qui sont réelles aujourd’hui. Sur le département, l’agriculture constitue un maillon important tant sur le plan de l’environnement que sur le plan économique. Elle représente un chiffre d’affaires très important, de l’ordre de 600 M€, et 32 000 emplois. »

Des inquiétudes sanitaires

« La sécheresse a marqué l’année 2022 et aujourd’hui, la grippe aviaire fait monter les inquiétudes auprès des éleveurs. Si on pense poulet de Bresse, en termes de chiffres d’affaires il y a également les volailles Label Rouge, les élevages de canards, les élevages de poulet de chair. C’est un secteur important pour notre territoire et cela nous conforte, au Département, dans la nécessité de bien maintenir un laboratoire départemental d’analyses qui soit un outil pleinement opérationnel au service de l’agriculture », précise Jean-Yves Flochon. Chaque année, le Département accorde une subvention d’équilibre de 1,20 M€ au laboratoire d’analyses, ce qui lui permet d’intervenir rapidement et avec une grande efficacité. Le vice-président apporte quelques éclaircissements sur ce déficit qui n’est, en aucun cas, la conséquence d’une mauvaise gestion : « Cet outil est amené à faire des interventions qui sont parfois moins rémunératrices que le prix de revient des analyses. »

Le président de la Chambre d’agriculture s’inquiète du maintien de la production alimentaire : « Si elle se poursuit, la baisse du nombre d’agriculteurs sera une vraie problématique, dans 5 ou 10 ans. » Quant à l’augmentation des coûts de production, « 2022 ne s’est pas trop mal passée, mais pour 2023, on nous annonce des prix multipliés par cinq voire par dix, pour les agriculteurs ayant des contrats en électricité supérieurs à 36 kWh. J’évoquerais encore la hausse de la tonne d’engrais, passée de 320 € à 1 000 €. À un moment, il faudra bien répercuter ces augmentations. Malgré tout, nous restons optimistes. Nous avons la meilleure agriculture du monde et nous devons rester les premiers. »

« De cette journée de travail, on peut tirer le bilan que la profession agricole est inquiète, mais tournée vers l’avenir, retrace Jean-Yves Flochon. Les jeunes agriculteurs restent motivés. Ils préparent l’accueil d’un Congrès national des Jeunes agriculteurs français pour 2024. »


Carole Muet

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Entreprise : respecter les limites planétaires ?

Les Conventions des Entreprises pour le Climat (CEC, l'équivalent de la Convention Citoyenne pour le Climat, mais au niveau entreprise) du bassin lyonnais et des Alpes viennent de dévoiler les noms des 35 premiers dirigeants qui s’engagent à plancher entre février...

LIRE LA SUITE

Édito | Allez, la France !

Je n’ai pas regardé France-Australie, le premier match des Bleus dans la Coupe du monde au Qatar. Je n’ai pas boycotté ; simplement, j’étais pris ce soir-là. Et, pour être honnête, je ne sais pas encore si je regarderai les suivants. Entre la neige tombée sur les...

LIRE LA SUITE

Votre magazine EcoMeca Décembre 2022

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine EcoMeca n°98 de septembre 2022 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l’imprimer, mais...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS