Difficultés de recrutement, turn-over… Pour résoudre ces problèmes, le Medef de l’Ain proposait, vendredi 23 mars, une matinée d’information sur la méthode de recrutement par simulation (MRS). Une méthode sans CV où les candidats démontrent leurs habiletés professionnelles à travers des mises en situation inspirées par le poste à pourvoir. «La MRS permet de sortir des critères habituels de diplôme ou d’expérience professionnelle. Dans l’automobile, c’est par exemple l’occasion de féminiser un métier très masculin, témoignait Agnès Lapierre, DRH du groupe Bernard qui a eu recours à cette méthode pour le recrutement de commerciaux pour 12 de ses sites. Autre intérêt, grâce au travail des agents de la plate-forme de vocation de Pôle Emploi, on procède à une analyse très fine des postes. Cela oblige à les observer et à les décrire pour la validation et l’étalonnage des exercices d’évaluation des candidats. En fait, la principale difficulté est de convaincre les opérationnels sur le terrain, de faire des entretiens de motivation sans CV.» Le groupe Bernard en est à sa troisième vague de recrutement par cette méthode et fait la démonstration que la MRS ne se limite pas aux emplois peu ou pas qualifiés. …