Les DCF de l’Ain (Dirigeants commerciaux de France) étaient réunis le 1er décembre à Bourg, autour de la thématique de l’optimisme et du dépassement de soi. «Nous allons parler d’innovation et de la capacité à rebondir», annonçait en début de soirée, le conférencier Michel Thorigny, qui tire sa légitimité sur ces sujets, d’avoir vécu des événements à la fois très positifs et très négatifs. Issu d’une fratrie de six enfants, dont trois handicapés lourdement, cela ne l’a pas empêché d’être instructeur du Mirage III à 20 ans, de voler sur la patrouille Breitling, ou encore de piloter le Concorde. Un bijou de technologies mis au point par 30000 ingénieurs, techniciens et ouvriers. «Les techniques utilisées pour le supersonique ont préfiguré le cœur artificiel, les commandes électriques dans l’aviation, le freinage ABS ou encore l’utilisation du téflon dans les poêles antiadhésives», énumère-t-il.

Celui qui, né à Roissy, rêvait dès l’enfance de devenir pilote et a outrepassé ses rêves s’agace du pessimisme à l’œuvre aujourd’hui et de l’excès de normes. Et celui-ci de délivrer les clés du dépassement de soi : croire en son destin et s’affranchir de ses complexes. …