La période estivale est-elle intéressante pour les recruteurs ? Oui, affirme Karl Rigal, porte-parole de Monster, pionnier du recrutement en ligne. «Les réponses sur cette période sont moins nombreuses, mais elles émanent de gens vraiment très motivés. Ils bénéficient d’une écoute plus forte car moins de candidatures, c’est plus de temps pour les entretiens.» Le risque d’erreur de recrutement est donc moindre.

De plus, l’entreprise s’assure d’avoir une recrue parfaitement opérationnelle dès les premières semaines de septembre. La période creuse est en effet mise à profit pour la former aux outils et méthodes internes.

Si les candidatures sont moins nombreuses, les offres également. Encore un avantage pour le recruteur qui s’expose à moins de concurrence sur les bons profils. «Ces règles fonctionnent autant pour les petites annonces que pour la consultation des bases de données de CV, poursuit le porte-parole. Les recruteurs auront la primeur sur les CV des candidats qui auront pris la peine de le mettre à jour avant ou pendant l’été.» Par ailleurs, les cadres ont souvent des périodes de préavis longues. En postulant avant l’été, ils s’offrent la possibilité d’être embauchables dès la rentrée. …